Nicolas Sarkozy: «Je sens monter la vague»

Présidentielle françaiseConfiant en ses chances de l'emporter, le président sortant se déclare prêt à participer à deux débats télévisés entre les deux tours. Il affirme ne pas croire à un désintérêt des Français pour la campagne électorale.

Nicolas Sarkozy ne croit pas un désintérêt des Français pour la campagne présidentielle 2012.

Nicolas Sarkozy ne croit pas un désintérêt des Français pour la campagne présidentielle 2012. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En revanche, le président sortant refuse un débat avant le 1er tour avec les neuf autres candidats en lice.

Les derniers sondages placent l'actuel chef de l'Etat et son adversaire socialiste, François Hollande, loin devant les autres candidats dans les intentions de vote du 1er tour, le 22 avril.

«Si les Français me choisissent (et) si chacun en était d'accord, je serais même prêt à participer à deux débats (entre les deux tours), a-t-il indiqué à la presse dominicale. «Ainsi, aucun sujet ne serait laissé dans l'ombre», a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy explique, dans cette interview, ne pas croire à un désintérêt des Français pour la campagne présidentielle 2012, comme semble le montrer pourtant des enquêtes d'opinion.

«Les salles sont pleines, les audiences télévisées et radio sont bonnes. Pour ma part, je dirais même que la mobilisation est plus forte que ce que j'ai connu lors de la précédente campagne», dit-il. Il rajoute: «je sens monter la vague». Avant de conclure: «Vous verrez, il y aura une forte participation, comme toujours».

Hollande dans le collimateur

Cible privilégiée, il accuse François Hollande, qu'il a rattrapé et dépassé maintenant dans les intentions de vote au premier tour mais qui le devance toujours pour le second, de ne parler «qu'à la gauche». Nicolas Sarkozy affirme, lui, «parler à tous les Français».

Ce dernier dit aussi ne pas aimer l'image que son adversaire donne, selon lui, de la France, en promettant de taxer les plus riches.

«Notre pays ne doit pas craindre le talent, la réussite, les succès, le progrès, l'innovation, la recherche», explique Nicolas Sarkozy dans le JDD. «Je crois en une France forte, pas en une France frileuse, haineuse, jalouse, ignorant les réalités du nouveau monde.»

Pendant ce temps, de Vaulx-en-Velin, près de Lyon, à Aulnay-sous- Bois en passant par Trappes, Aubervilliers et Clichy-sous-Bois, en région parisienne, François Hollande a passé ces deux derniers jours à écouter les doléances des zones défavorisées, un terme que le candidat du PS préfère à «banlieues».

(ats/nxp)

Créé: 08.04.2012, 08h58

Dossiers

Articles en relation

Un million de Français vivent à l'étranger mais peu iront voter

Election présidentielle Environ 2,2 millions de Français vivent hors du territoire national. La Suisse recense à elle seul 105'000 ressortissants (y compris les double nationaux) répertoriés, soit la plus forte concentration. Plus...

Carla Bruni-Sarkozy dénonce la «croisade anti-Sarkozy»

Présidentielle française L'ex top-modèle dénonce "la sempiternelle croisade anti-Sarkozy" d'une partie de la presse en France et défend l'action de son mari à la présidence de la République française dans une interview à paraître jeudi dans Le Nouvel Observateur. Plus...

Valérie Trierweiler définit Hollande comme «vrai» et «honnête»

Présidentielle française S'exprimant pour la première fois dans la presse hexagonale depuis janvier, la compagne du candidat socialiste affirme qu'elle n'a aucun rôle politique dans la campagne présidentielle. Plus...

Hollande cherche à contenir l'effet Mélenchon

Présidentielle française François Hollande appelle avec insistance au vote utile au 1er tour. Le candidat socialiste voit sa cote de popularité s'effriter même s'il est toujours donné gagnant au 2e tour face à Nicolas Sarkozy. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.