Passer au contenu principal

Nonante incidents nucléaires alarment Genève

Comme ils l’avaient fait contre Creys-Malville, la Ville et le Canton de Genève portent plainte contre la centrale du Bugey, dans l’Ain.

À une distance de 60 kilomètres de la frontière genevoise, la centrale du Bugey compte actuellement quatre réacteurs qui ont été mis en service entre 1978 et 1979.
À une distance de 60 kilomètres de la frontière genevoise, la centrale du Bugey compte actuellement quatre réacteurs qui ont été mis en service entre 1978 et 1979.
VQH

C’est dans les locaux du cabinet d’avocats Huglo Lepage, à Paris, que l’annonce a été faite. Le nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais il s’agit d’un des hauts lieux de la défense de l’environnement en France, depuis plus de quarante ans. Ici, on a gagné le procès de l’Amoco Cadiz, on est sorti vainqueur du bras de fer contre le Superphénix de Creys-Malville, et ce mardi matin, Corinne Lepage, une des associés du cabinet et ancienne ministre de l’Environnement dans les années 90, annonce le dépôt d’une plainte pénale visant la centrale nucléaire du Bugey, dans l’Ain, au nom de la Ville et du Canton de Genève. À ses côtés, le conseiller administratif Rémi Pagani.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.