Notre-Dame: un expert s'inquiète des tempêtes

ParisUn professeur spécialiste de mécanique craint pour la résistance de la structure de la cathédrale incendiée face à des vents violents.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La résistance de la structure de la cathédrale Notre-Dame de Paris à des vents violents a nettement diminué depuis l'incendie qui l'a ravagée il y dix jours, s'est inquiété jeudi le professeur Paolo Vannucci, spécialiste de mécanique et bon connaisseur du bâtiment.

«On a mesuré une diminution de 60% de la résistance au vent. La structure a changé. Une partie de cette structure n'existe plus, la toiture a disparu, ainsi qu'une partie de la voûte. Cet effondrement d'une partie de la voûte a causé les dommages les plus importants» pour l'équilibre du bâtiment gothique, a souligné à l'AFP M. Vannucci, qui est professeur de mécanique à l'Université de Versailles et explique avoir utilisé un modèle numérique pour procéder à des simulations.

Vent critique dès 90 km/h

L'ingénieur, qui avait réalisé en 2016 un rapport sur les risques d'incendie à Notre-Dame, calcule dans le magazine spécialisé «Batiactu» qu'avant l'incendie, «la vitesse des vents critiques que pouvait supporter la cathédrale était de 222 km/heure» et qu'elle «n'est plus que 90 km/heure aujourd'hui».

Il n'a pas exclu qu'«une violente tempête puisse, en l'état actuel, entraîner l'effondrement d'une partie du clair-étage», c'est-à-dire la rangée supérieure des murs de la nef ornée de vitraux, tout en soulignant qu'il s'agit de simples hypothèses tant que les données précises ne sont pas précisément connues sur l'état de la structure.

Cathédrale très fragilisée

«Notre-Dame a réellement perdu de sa capacité de résistance. Les voûtes ont été exposées à des hautes températures, et les pierres et mortiers ont subi des dommages», ce qui fait que «la résistance en compression a été amoindrie», affirme cet expert.

La fragilisation du monument doit être évaluée sous toutes les coutures par les experts avant tous travaux. Le feu et l'eau ont eu des effets fragilisants et corrosifs qui peuvent perdurer ou se manifester à long terme. Une des priorités absolues est la mise hors d'eau et le séchage. Le bâchage intérieur et extérieur a débuté mardi. (afp/nxp)

Créé: 25.04.2019, 18h17

Articles en relation

Une «loi d'exception» pour reconstruire Notre-Dame

Paris Le gouvernement français a présenté un projet de loi permettant d'outrepasser la législation en matière de travaux et de patrimoine. Un empressement qui «inquiète». Plus...

Des ouvriers ont enfreint l'interdiction de fumer

Incendie de Notre-Dame Des employés de l'entreprise qui montait l'échafaudage autour de la flèche ont admis qu'il leur arrivait de fumer sur le monument. Plus...

Notre-Dame est «quasi sauvée»

France Selon le ministre français de la Culture Franck Riester, les points sensibles de la cathédrale parisienne sont tous «stabilisés». Plus...

Un concert monstre pour reconstruire Notre-Dame

France Une soirée d'appel aux dons a eu lieu samedi soir depuis la cour des Invalides à Paris, en présence de dizaines d'artistes. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.