Passer au contenu principal

ProspectionNouveau réacteur nucléaire en France voisine?

EDF pourrait installer un réacteur de type EPR sur le terrain de l'actuel site nucléaire du Bugey, dans l'Ain.

Le site du Bugey, à 60 km de la Suisse et tout près de Lyon.
Le site du Bugey, à 60 km de la Suisse et tout près de Lyon.
Keystone

La Suisse va-t-elle compter bientôt un nouveau réacteur nucléaire près de ses frontières? Selon Le Temps jeudi, EDF, l'entreprise nationale d'électricité en France, chercherait à acquérir du terrain près de l’actuelle centrale nucléaire du Bugey, dans l'Ain en France voisine, à 60 km de nos portes. Un terrain qui pourrait accueillir un nouveau réacteur, s’inquiètent les détracteurs de l'atome.

Le journal cite le réseau Sortir du nucléaire (SDN) qui affirme qu'EDF a envoyé une lettre à plusieurs propriétaires autour de la centrale pour envisager d'acquérir des terres agricoles. En jeu, 200 hectares principalement sur la commune de Loyettes. Des rendez-vous ont même été pris avec les propriétaires à la mairie de Saint-Vulbas, la commune où se trouve le site nucléaire.

EDF reste flou

Interrogé, EDF n'a pas voulu confirmer ses intentions de construire un nouveau réacteur. Il pourrait s’agir de développer de nouveaux moyens de production d’électricité décarbonée nucléaire ou renouvelable, il peut s’agir aussi de préparer les futurs démantèlements», a-t-il indiqué en précisant que la vocation de ces terrains n'avait pas encore été définie.

Le réseau SDN craint qu'EDF ne veuille construire un nouveau réacteur de type EPR (réacteur pressurisé européen ou réacteur nucléaire à eau pressurisée) sur le site. Dans un document de travail du gouvernement qu'a consulté fin octobre l'AFP et rédigé dans le cadre de la définition de la feuille de route énergétique de la France, Paris envisage en effet de lancer la construction d'une nouvelle série de réacteurs de ce type.

EDF, qui travaille depuis plusieurs années sur des EPR simplifiés, moins chers et moins longs à construire, demande depuis longtemps que la France lance le processus pour construire de nouveaux réacteurs. But: remplacer une partie des 58 réacteurs du parc français qui vont progressivement devoir fermer, atteints par la limite d'âge, à l'image des quatre actifs sur le site du Bugey depuis 1978 et 1979.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.