Passer au contenu principal

Attentat de NiceNouvelles frappes de la France contre Daech

Le ministre français de la Défense a indiqué que Paris avait effectué deux frappes aériennes contre des positions de l'EI au Proche-Orient.

Le ministre de la Défense avec le chef de l'armée française, le général Pierre de Villiers.
Le ministre de la Défense avec le chef de l'armée française, le général Pierre de Villiers.
Keystone

La France a effectué deux frappes aériennes contre des positions du groupe Etat islamique (Daech) au Proche-Orient après l'attentat de Nice jeudi soir. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l'a déclaré lundi matin.

«Nous poursuivons l'action à l'extérieur contre Daech, là où est le creuset de Daech, en Irak et en Syrie», a-t-il dit à l'issue d'un conseil de défense à l'Elysée. «Nos forces continuent à frapper, elles l'ont fait avant-hier, elles l'ont fait encore cette nuit pour contribuer dans la coalition à éradiquer définitivement le cancer de Daech», a-t-il ajouté sans autre précision sur les cibles.

C'était le troisième conseil de défense en quatre jours après l'attentat au camion de Nice, qui a fait 84 morts et plusieurs centaines de blessés. Cette attaque a été revendiquée samedi par le groupe Etat islamique, mais pour l'instant l'enquête n'a pas permis d'établir de lien flagrant entre son auteur, un Tunisien de 31 ans jusqu'ici inconnu des services de renseignements, et des organisations terroristes.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.