Les nouvelles sanctions de l'UE sont reportées

BruxellesL'UE a confirmé ce lundi le principe de la liste noire de personnalités russes et des séparatistes tout en laissant une marge de manœuvre aux belligérants.

Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius (à gauche) et son homologue italien Paolo Gentiloni.

Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius (à gauche) et son homologue italien Paolo Gentiloni. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des sanctions oui, mais pas tout de suite. C'est, en substance, ce qu'a décidé ce lundi l'Union européenne au sortir d'une réunion des ministres des Affaires étrangères à Bruxelles.

«Le principe des sanctions est maintenu» mais «leur application se fera à la lumière de la situation sur le terrain (... ) on fera le point d'ici lundi prochain», a déclaré le chef de la diplomatie française Laurent Fabius à l'issue d'une réunion à Bruxelles.

«Entrée en vigueur reportée au 16 février (lundi prochain, ndlr) pour laisser de la marge aux efforts diplomatiques en cours», a indiqué sur son compte Twitter une porte-parole du Conseil européen, qui représente les Etats. Les Européens s'étaient résolus le 29 janvier à rallonger leur liste noire des personnes visées par un gel de leurs avoirs et une interdiction de voyager dans l'Union européenne. Une décision lors d'une réunion d'urgence après le bombardement de la ville de Marioupol par les rebelles prorusses, qui avait fait au moins 30 morts.

Une chance à la paix

Cette nouvelle liste comprend 19 personnes, des Russes et des séparatistes, ainsi que neuf entités. Elle devait être avalisée ce lundi lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères à Bruxelles.

Mais dans la perspective d'un sommet mercredi à Minsk réunissant les présidents russe Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko, français François Hollande, et la chancelière allemande Angela Merkel, en vue de la signature d'un nouvel accord de cessez-le-feu, certains pays ont voulu donner une chance à la paix.

«Du chemin à faire»

«Il reste du chemin à faire», a reconnu M. Fabius, évoquant «toute une série de questions» en suspens. Et de citer le retrait des «armes lourdes», «le respect des frontières» ou le statut juridique pour les bastions séparatistes de Donetsk et Lougansk.

«Il faut rester le plus possible dans l'accord de Minsk», signé en septembre, et qui prévoyait un cessez-le-feu jamais véritablement appliqué, a assuré M. Fabius. «Mais depuis, la réalité sur le terrain s'est déplacée au détriment des forces ukrainiennes», a-t-il reconnu. (ats/nxp)

Créé: 09.02.2015, 15h31

Articles en relation

Vladimir Poutine pose ses conditions pour le prochain sommet à Minsk

Crise en Ukraine Vladimir Poutine, François Hollande, Angela Merkel et le président ukrainien Petro Porochenko ont convenu dimanche de se réunir à Minsk (Bélarus) mercredi pour discuter d'un plan de paix pour l'Ukraine. Plus...

Les Occidentaux pressent Kiev et Moscou d'agir pour la paix

Crise en Ukraine Les Occidentaux ont demandé samedi au président russe Vladimir Poutine des «actes» pour amener la paix en Ukraine. Ils ont aussi pressé Kiev d'accepter «les décisions nécessaires». Plus...

A Munich, Burkhalter rappelle le rôle crucial de l'OSCE

Sécurité Le conseiller fédéral représente la Suisse ce samedi à Munich pour la Conférence internationale sur la sécurité. Le conflit en Ukraine est au menu des discussions. Plus...

Merkel, Hollande et Poutine ébauchent un «plan de paix»

Ukraine/Russie Selon le Kremlin, les négociations ont été «constructives» et «substantielles» après cinq heures de discussions entre Angela Merkel, François Hollande et Vladimir Poutine. Plus...

Hollande et Merkel prudents sur leur chance de réussite au Kremlin

Crise ukrainienne L'Europe tente aujourd'hui de résoudre la pire crise que rencontre le continent depuis la Guerre froide. Poutine a déjà son plan de paix, et Washington hésite à livrer des armes. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.