Obama savait depuis 2010 que Merkel était espionnée

Espionnage américainDes médias allemands affirment dimanche que Barack Obama était au courant de la mise sur écoute du portable de la chancelière depuis longtemps.

«Obama n'a pas mis fin à cette opération» a déclaré un haut responsable des services de la NSA, cité par le journal.

«Obama n'a pas mis fin à cette opération» a déclaré un haut responsable des services de la NSA, cité par le journal. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Barack Obama était informé depuis 2010 de la mise sur écoute par la NSA du téléphone portable d'Angela Merkel, ont rapporté dimanche les médias allemands. L'espionnage de la chancelière allemande a peut-être même commencé en 2002, avance Der Spiegel.

Le journal Bild am Sonntag citait dimanche des sources des services secrets américains, selon lesquelles, le chef de l'Agence de sécurité américaine (NSA) Keith Alexander avait informé Barak Obama d'une opération d'écoute des communications d'Angela Merkel dès 2010.

«Obama n'a pas mis fin à cette opération et l'a plutôt laissée se poursuivre,» a déclaré un haut responsable des services de la NSA, cité par le journal.

Le Spiegel avait indiqué samedi soir disposer de documents de la NSA selon lesquels la chancelière figurait sur une liste d'écoutes depuis 2002, et l'était encore quelques semaines avant la visite du président américain à Berlin, en juin dernier.

Un accord exigé

Les récentes révélations sur l'ampleur des écoutes américaines ont poussé les dirigeants européens à exiger de Washington un nouvel accord sur la collecte de renseignements permettant de préserver leur alliance tout en poursuivant la lutte contre le terrorisme.

L'Allemagne doit envoyer une délégation des responsables de ses services secrets aux Etats-Unis la semaine prochaine chargée d'obtenir des explications concernant les allégations sur la mise sur écoute du téléphone portable de la chancelière allemande par les services secrets américains.

«L'espionnage entre amis, cela ne va pas du tout», avait déclaré mercredi Mme Merkel. Elle avait estimé que cela constituait une «rupture de la confiance» entre partenaires internationaux. A la suite de ces révélations, Berlin a convoqué l'ambassadeur des Etats-Unis, un geste inhabituel entre alliés.

Le Frankfurter Allgemeine indiquait samedi, sans citer de sources, que M. Obama avait assuré à Angela Merkel au téléphone qu'il n'était pas au courant de sa mise sur écoute. Selon Der Spiegel, le président américain lui aurait dit que s'il l'avait su, il y aurait immédiatement mis fin. (ats/nxp)

Créé: 27.10.2013, 11h35

Articles en relation

Offensive diplomatique de l'Allemagne contre les USA

Espionnage américain Une délégation allemande de haut rang doit se rendre la semaine prochaine aux USA pour obtenir des explications sur la surveillance du téléphone d'Angela Merkel. Plus...

Angela Merkel aurait été espionnée depuis Berlin

Espionnage L'espionnage dont aurait été victime la chancelière allemande sur son téléphone portable de la part des services secrets américains, aurait été effectué depuis l'ambassade des Etats-Unis à Berlin. Plus...

L'espionnage américain s'impose au sommet européen

Affaire Snowden Les révélations sur la surveillance de la chancelière allemande par les Américains ont provoqué jeudi un choc et se sont imposées au sommet européen qui se déroule à Bruxelles jeudi et vendredi. Plus...

Angela Merkel aurait été placée sur écoute par la NSA

Espionnage L'Allemagne est en possession d'informations laissant penser que le téléphone portable de la chancelière Angela Merkel aurait été placé sur écoute par la NSA, a annoncé mercredi un porte-parole du gouvernement. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.