Le paparazzi de Closer est aussi l'auteur des photos de Mazarine

Affaire Hollande/GayetLe photographe Sébastien Valiela, l'auteur des photos qui ont révélé la relation de François Hollande et de Julie Gayet, est aussi celui des premiers clichés de la fille de François Mitterrand.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après la parution de ses photos révélant la relation entre François Hollande et Julie Gayet, Sébastien Valiela a souhaité «remettre les choses en place». Sur RTL, il est revenu lundi soir sur les circonstances de la prise de ces clichés. Sébastien Valiela, qui était également l'auteur en 1994 des photos de Mazarine, la fille cachée de François Mitterrand, publiées par l'hebdomadaire Paris-Match, compare les deux affaires.

«C’était il y a une vingtaine d’années maintenant. Ça avait fait aussi un scandale. On avait déjà parlé de ligne jaune et de faire sauter les verrous. […] L’histoire est un peu différente. Au moment de Mazarine, les photos étaient arrivées à l’Elysée avant la publication et Match avait plus ou moins attendu un feu vert.» Ce que Closer n'aurait pas fait.

Commande du magazine

Sébastien Valiela a précisé par ailleurs que ces photos étaient «une commande du magazine Closer». «On s'y est mis après Noël, le 26», a-t-il ajouté, précisant qu'il avait auparavant commencé à «creuser» le sujet à partir du mois de mars.

Interrogé sur l’hospitalisation de Valérie Trierweiler, Sébastien Valiela explique qu’il ne se «sent pas responsable» même s’il trouve cela «regrettable». «Il y avait beaucoup de monde sur le coup. Cette histoire serait automatiquement sortie», a-t-il encore estimé.

Sur le montant des photos, il s'est contenté de dire: «Vous seriez déçus de connaître le prix.» «C'est une histoire franco-française. A partir du moment où c'est une commande, on ne peut pas demander la même chose que si on faisait monter les enchères entre plusieurs journaux. Que ce soit Mazarine ou ça, c'est sans doute les histoires que j'ai vendues le moins cher», a-t-il ajouté.

Manque de sécurité

Le photographe a ajouté qu'il aurait pu «sans aucun problème» attenter à la vie de François Hollande car, «tous les soirs, on était là sans aucune sécurité, même à l'extérieur». «Le président a sous mes yeux fait le tour du pâté de maison» pour «s'engouffrer dans un parking, sur un scooter, le casque pas attaché et avec aucun véhicule derrière», a-t-il dit.

Par ailleurs, «absolument personne» ne protégeait le président quand il était dans l'appartement, a-t-il poursuivi. «A partir du moment où il était dans l'appartement, la sécurité partait», a-t-il indiqué. Le photographe dit par ailleurs avoir été «surpris» de ce manque de sécurité, estimant «qu'un dispositif autour d'un président normalement, c'est plus important que ça».

«J'ai travaillé à peu près sur tous les derniers présidents. Notamment par exemple pour la photo de Mazarine, on était obligés de se placer à peu près à 300 mètres. Il y avait une quinzaine de gardes du corps, c'était très surveillé, on était loin, on avait un très gros objectif. Là, on était à proximité», a-t-il expliqué. «On n'était pas extrêmement cachés, on n'a pas mis en place quelque chose de très compliqué.»


Gayet - Hollande : "Le président est mal... par rtl-fr

(A.B/afp/nxp)

Créé: 14.01.2014, 10h59

Galerie photo

Les Unes sur la relation entre Hollande et Gayet

Les Unes sur la relation entre Hollande et Gayet Les médias se sont immédiatement emparés de la révélation vendredi, par le magazine français Closer, d'une liaison prêtée au président français François Hollande avec Julie Gayet.

Galerie photo

Hollande et Gayet: ce qu'avance exactement «Closer»

Hollande et Gayet: ce qu'avance exactement «Closer» Les révélations du magazine people «Closer» font couler beaucoup d'encre ce vendredi. Voilà ce que dit le magazine.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.