Des parents saluent «l’acceptation de la diversité sexuelle» à l’école

AllemagneL’acceptation de la diversité sexuelle pourrait faire son apparition dans le programme d'enseignement du Bade-Wurtemberg

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil des parents d’élèves du Bade-Wurtemberg soutient la décision d’inscrire le thème de «l’acceptation de la diversité sexuelle» dans le plan d’enseignement de 2015. «Il n’y a pas de raison de redouter un risque d’endoctrinement des enfants», a déclaré le Conseil des parents d’élèves du Land, à Fribourg-en-Brisgau. Le projet de plan d’enseignement du Bade-Wurtemberg pour 2015 prévoit qu’à l’avenir on encourage dans les écoles «l’acceptation de la diversité sexuelle».

Le Conseil des parents estime que «l’élimination des préjugés et des craintes diffuses facilitera une approche tolérante et respectueuse des autres». La tolérance à l’égard de l’altérité est un objectif de formation important qui «devrait inclure explicitement aussi l’homosexualité». De plus, la confrontation à la diversité sexuelle peut faciliter la perception de l’identité chez les enfants et les adolescents.

Dans cette perspective, des thèmes tels que l’homosexualité, la bi- et la transsexualité seront abordés dans l’enseignement de manière plus poussée et interdisciplinaire. Une pétition contre ce plan, lancée sur Internet, a déjà recueilli plus de 145 000 signatures, alors qu’une contre-pétition en rassemble plus de 75 500.

Selon un article du «Stuttgarter Zeitung», plus d’une trentaine de députés au Parlement, venant du Bade-Wurtemberg, et de toutes tendances politiques, ont critiqué la pétition contestant le plan d’enseignement. Un appel, lancé sur l’initiative des parlementaires Cem Özdemir (Verts), Stefan Kaufmann (CDU) et Ute Vogt (SPD), souligne que la tolérance et l’ouverture au monde impliquent aussi «l’acceptation de la diversité sexuelle et des projets de vie librement décidés par les individus».

L’Eglise d’Allemagne centrale soutient la démarche
La responsable des questions de formation dans l’Eglise d’Allemagne centrale, Martina Klein, a indiqué à l’agence de presse epd, à Erfurt, qu’elle serait favorable à l’introduction de cette thématique dans le plan d’enseignement de la Thuringe. «Les enfants sont confrontés partout au thème de la sexualité, mais il leur manque souvent un espace où ils peuvent en parler de manière ouverte et sensible». Martina Klein est convaincue que le thème de la sexualité devrait aussi être traité dans les cours de religion et d’éthique.

Si, l’Eglise d’Allemagne centrale trouve l’idée du Bade-Wurtemberg intéressante, les Églises protestantes régionales et les diocèses catholiques ont exprimé des critiques à son égard.

Dans une déclaration commune, ils ont insisté pour que la formation soit dégagée de toute forme d’instrumentalisation, d’idéologisation et d’endoctrinement. Ce principe, soulignent-ils, doit être respecté «notamment dans le domaine sensible de l’identité sexuelle et des projets de vie personnelle et familiale qui y sont liés».

Créé: 03.02.2014, 09h10

Articles en relation

L'initiative contre la sexualisation à l'école est rétrograde

Contre-productif L’initiative intitulée «Protection contre la sexualisation à l’école maternelle et primaire» a été déposée le 17 décembre 2013. Le peuple suisse va donc être appelé à voter sur ce texte qui n’est soutenu par aucun parti politique. Plus...

Le débat sur la sexualisation à l'école est relancé

Vote La droite conservatrice a déposé mardi son initiative populaire pour la «protection contre la sexualisation à l'école maternelle et primaire», munie de 110'000 signatures. Plus...

L'initiative contre la sexualisation de l'école relancée

Education sexuelle Les promoteurs de l'initiative veulent empêcher toute éducation sexuelle à l'école avant que les enfants n'aient atteint l'âge de neuf ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.