Paris dénonce les cyberattaques russes

FranceLa France soupçonne Moscou de cyber-attaques et de campagnes de désinformation et déplore une ingérence dans sa vie politique.

Déjà mercredi, à la tribune de l'Assemblée nationale, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault (ici) avait averti que Paris «n'acceptera aucune ingérence que ce soit dans son processus électoral», sous forme de cyber-attaques ou de diffusion de fausses informations, venant notamment de Russie. Image d'illustration.

Déjà mercredi, à la tribune de l'Assemblée nationale, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault (ici) avait averti que Paris «n'acceptera aucune ingérence que ce soit dans son processus électoral», sous forme de cyber-attaques ou de diffusion de fausses informations, venant notamment de Russie. Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cyber-attaques que la Russie est soupçonnée de mener en France dans le cadre de la campagne présidentielle sont «une forme d'ingérence inacceptable», a estimé dimanche le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault.

Dans une interview au Journal du Dimanche, le chef de la diplomatie française a déclaré : «Il suffit de regarder pour quels candidats, à savoir Marine Le Pen ou François Fillon, la Russie exprime des préférences, dans la campagne électorale française, alors qu'Emmanuel Macron, qui développe un discours très européen, subit des cyberattaques. Cette forme d'ingérence dans la vie démocratique française est inacceptable et je la dénonce».

«La Russie est la première à rappeler que la non-ingérence dans les affaires intérieures est un principe cardinal de la vie internationale. Et je la comprends. Et bien la France n'acceptera pas, les Français n'accepteront pas qu'on leur dicte leurs choix», a ajouté le ministre.

Séance spéciale

Déjà mercredi, à la tribune de l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault avait averti que Paris «n'acceptera aucune ingérence que ce soit dans son processus électoral», sous forme de cyber-attaques ou de diffusion de fausses informations, venant notamment de Russie. «Il en va de notre démocratie, de notre souveraineté, de notre indépendance nationale».

Des scrutins importants sont prévus en Europe en 2017, notamment en Allemagne et en France, et de nombreux experts, responsables de services de renseignement et responsables politiques accusent Moscou de vouloir, via des cyberattaques sophistiquées et des campagnes de désinformation, en influencer les résultats.

Une séance exceptionnelle du Conseil de défense français, sous l'égide du président François Hollande, est prévue la semaine prochaine pour renforcer les mesures de protection contre ce genre de menace. (AFP/nxp)

Créé: 19.02.2017, 01h51

Articles en relation

Elections: Moscou aurait interféré dans 20 pays

Piratage Le renseignement américain assure que la Russie est très active dans les cyberattaques. Plus...

Washington sanctionne un proche de Poutine

Cyberattaque Au total, trois personnes ont été ajoutées à la liste du Trésor. Leurs biens seront gelés. Plus...

Moscou aurait des informations sensibles sur Trump

Etats-Unis/Russie La Russie disposerait d'informations compromettantes sur le milliardaire, dont des vidéos sexuelles. Le Kremlin dément. Plus...

Pentagone déjà visé par une cyberattaque russe?

Etats-Unis Un média américain affirme que l'armée a été victime de hackers en 2015. Le réseau informatique avait dû être mis hors service. Plus...

Moscou dénonce une cyberattaque étrangère

Russie La Russie affirme que les services secrets étrangers préparent une cyberattaque. Elle viserait à déstabiliser son système financier. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.