Les patrimoines des ministres mis sur la Toile

TransparencePremière en France: les patrimoines des ministres seront dévoilés lundi au public, à la suite de l'affaire Cahuzac. La démarche suscite la controverse, à l'instar de l'ex-ministre Rachida Dati qui dénonce une «course au plus pauvre».

«Cette transparence (...) n'empêchera ni la dissimulation, ni le mensonge», a déclaré l'ancienne garde des Sceaux.

«Cette transparence (...) n'empêchera ni la dissimulation, ni le mensonge», a déclaré l'ancienne garde des Sceaux. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les patrimoines des 37 membres du gouvernement devraient être publiés lundi après-midi sur le site www.gouvernement.fr. Ce site propose déjà les déclarations d'intérêts établies par les ministres lors de leur prise de fonction.

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a enjoint dimanche Jean-Luc Mélenchon de «faire comme tout le monde» et de publier lundi son patrimoine, assurant être prêt à «comparer son patrimoine au mien», dimanche sur BFM-TV.

«Que Jean-Luc Mélenchon publie aussi son patrimoine», s'est exclamé Pierre Moscovici. «Et de quoi s'apercevra-t-on? On s'apercevra que Jean-Luc Mélenchon est un homme qui se dit aujourd'hui un tribun populaire et qui depuis 35 ans au moins est sénateur et député européen», a-t-il poursuivi.

«Eh bien, qu'il fasse comme tout le monde ! Je veux bien comparer son patrimoine au mien», a encore déclaré le ministre.

Il venait de voir une vidéo de la déclaration du leader du Front de gauche énumérant ses mensurations sous les applaudissements: «Je mesure 1,74 m. Je pèse 79 kilos. Ma taille de chemise est 41/42. Ma taille de pantalon est 42. Je chausse du 42».

«Ça ne me fait pas beaucoup rire», a tranché Pierre Moscovici, dénonçant «une forme de dérive qui peut être préoccupante, à laquelle il faut faire très attention».

Populisme et insinuations

«Jean-Luc Mélenchon ne peut pas être à la fois dans parfois le populisme, souvent dans des insinuations et quand le président prend des mesures pour la transparence de la vie politique, s'en moquer», a encore expliqué le ministre.

Pierre Moscovici avait été critiqué il y a quelques semaines par le co-président du Front de gauche qui avait déclaré devant quelques journalistes que le ministre de l'Economie était «quelqu'un qui ne pense plus en français, qui pense dans la langue de la finance internationale».

Dati dénonce «un déballage médiatique»

L'ancien Garde des Sceaux, Rachida Dati (UMP), s'est prononcée contre la publication du patrimoine des élus dimanche, y voyant un «déballage médiatique et pathétique de la course au plus pauvre».

«Je suis pour plus de contrôle, de sanctions à l'égard des élus qui dissimulent et qui mentent, mais cette transparence (...) n'empêchera ni la dissimulation, ni le mensonge. Je pense que ce déballage médiatique et pathétique de la course au plus pauvre ne répond absolument pas à la défiance des Français à l'égard des responsables politiques», a déclaré la députée européenne, invitée de l'émission «Tous politiques» sur France Inter en partenariat avec Le Monde et l'AFP.

(afp/nxp)

Créé: 14.04.2013, 22h09

Galerie Photos

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac A l'issue de deux semaines de procès, trois ans de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité ont été requis en septembre 2016 contre l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac

Articles en relation

Mélenchon dévoile son patrimoine... et ses mensurations

France Jean-Luc Mélenchon, qui avait qualifié la publication du patrimoine des élus français «d'attrape-nigaud», a dévoilé jeudi avec une touche d'humour son patrimoine. Et passé une annonce immobilière. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.