Passer au contenu principal

La patronne du FN renoue avec le style «provoc» de son père

En publiant les monstrueuses photos de Daech, Marine Le Pen suit une stratégie élaborée de longue date.

Marine Le Pen
Marine Le Pen
Keystone

En publiant sur Twitter trois photos de cadavres mutilés complaisamment diffusées par le groupe Etat islamique, Marine Le Pen a provoqué une vive polémique en France. C’est, à n’en pas douter, le but qu’elle a recherché. La patronne du Front national savait qu’en diffusant ces horreurs, elle allait faire scandale, d’autant plus qu’elle n’a même pas flouté les visages des victimes. Elle s’est contentée, jeudi, de retirer la photo du corps décapité de l’otage américain James Foley, sur requête de la famille du supplicié. En revanche, Marine Le Pen a maintenu les deux autres sur son compte Twitter.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.