Passer au contenu principal

Pauvre en travailleurs, l’Allemagne garde les migrants syriens

Les 800'000 migrants attendus résoudront-ils le problème du vieillissement démographique? Le patronat y croit.

Des centaines de personnes attendent à la gare de Budapest Est.
Des centaines de personnes attendent à la gare de Budapest Est.

La situation se complique pour Angela Merkel. L’extrême droite fait parler d’elle et attaque les centres d’hébergements. La chancelière allemande a dû se déplacer hier dans la petite ville saxonne de Heidenau pour condamner les violences néonazies «répugnantes» du week-end contre les immigrés, en martelant qu’il ne pouvait y avoir en Allemagne «aucune tolérance» envers l’extrême droite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.