Passer au contenu principal

Les pays voisins de la Russie s'arment face à l'agressivité poutinienne

Si la Russie a gagné à court terme la guerre d'Ukraine, à long terme, elle a suscité la méfiance de ses voisins qui la voient désormais comme une ennemie. Les budgets et initiatives de défense se multiplient

Image d'archive. La tension régionale créée par l'annexion de la Crimée ainsi que les déclarations de Vladimir Poutine commence à avoir de sérieuses conséquences dans l'environnement régional de la Russie.
Image d'archive. La tension régionale créée par l'annexion de la Crimée ainsi que les déclarations de Vladimir Poutine commence à avoir de sérieuses conséquences dans l'environnement régional de la Russie.
MLADEN ANTONOV

La confrontation entre la Russie et l'Occident ne se joue pas seulement en Ukraine. Si le président russe Vladimir Poutine apparaît comme le grand vainqueur à court terme des tensions entretenues dans ce pays (annexion de la Crimée, popularité record, déstabilisation de l'Ukraine, absence de réaction ferme des Etats-Unis et de l'Union européenne qui ont limité leur réaction à des sanctions économiques et des initiatives diplomatiques), le résultat à long terme de ce conflit gelé pourrait bien être désastreux pour la Russie. La tension régionale créée par l'annexion pure et simple de la Crimée et l'envoi de troupes sans insignes et de matériels aux séparatistes de l'est ukrainien, ainsi que les déclarations de Vladimir Poutine se faisant le protecteur des minorités russophones des pays voisins, commence à avoir de sérieuses conséquences dans l'environnement régional de la Russie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.