Plongez «dans les secrets de la Mer de Glace»

Massif du Mont-BlancDans un livre, quatre glaciologues répondent aux nombreuses questions que l’on se pose sur le glacier et notamment sur sa fonte

Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pourquoi la glace est-elle bleue? Jusqu’où le glacier va-t-il reculer? Va-t-il disparaître? Autant de questions que Luc Moreau, glaciologue, entend tous les jours sur le site du Montenvers, dans le massif du Mont-Blanc, où il officie. D’où l’idée d’un livre. Accompagné de trois collègues, ce spécialiste invite le grand public à pénétrer Dans les secrets de la Mer de Glace (Ed. Esope). Schémas et photos à l’appui, l’ouvrage permet, notamment, de comprendre la mécanique du glacier, ses variations de volume ou son hydrologie.

Voilà qui tombe à pic à l’issue de cet été caniculaire. Car nombreux sont les touristes qui, arpentant les escaliers pour descendre jusqu’à la grotte, se sont inquiétés de son niveau. A l’image de Sophie Campagne: «C’est dingue! Je suis venue avant la naissance de mon fils, en 2004, et en seulement dix ans, le niveau a tellement baissé, c’est stupéfiant!»

La télécabine menant les visiteurs de la terrasse panoramique à la grotte creusée à l’intérieur du glacier a été mise en service à la fin des années 80. A l’époque, quatre marches suffisaient pour atteindre l’entrée de la cavité, aujourd’hui, il faut en descendre 420. «Sous le Montenvers, la Mer de Glace perd 3 à 4?mètres d’épaisseur par an, précise Luc Moreau. Durant l’été, où les températures ont souvent dépassé celles de 2003, le glacier a perdu jusqu’à 10?centimètres d’épaisseur par jour. Le glacier est l’élément de la nature qui réagit le plus vite au climat.» Aujourd’hui, l’épaisseur de glace bleue est de 90?mètres au niveau de la grotte et de 400?mètres, plus en altitude. Il s’étend sur 30 km2 et 12?km de long. «Il reste le plus grand glacier français», tempère Luc Moreau. Comme on peut le lire dans l’ouvrage, il retrouve actuellement son état du Moyen Age. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas de son état minimal. «Il était probablement plus réduit il y a 6000?ans. Un niveau qu’il risque de retrouver d’ici 2030 - 2040.»

Sa longueur évolue elle aussi, comme l’explique Luc Moreau: «Le glacier glisse vers le bas sous l’effet de son poids. S’il y a plus de glace qui disparaît par la fonte que de glace qui arrive, le front recule.» C.Q.F.D.! «De 30?mètres par an environ», complète-t-il.

Parmi les nombreuses explications et anecdotes de son livre, le glaciologue répond aussi à la question de la couverture sombre qui recouvre la partie terminale de la Mer de Glace. «Un tapis de granit», selon ses propres termes, «dû au fait que le glacier perd du volume et donc de la vitesse. Résultat, il se recouvre des débris qu’autrefois il évacuait plus rapidement.» Un mystère de plus dévoilé.

Créé: 19.08.2015, 22h30

Luc Moreau, glaciologue (Image: Lucien Fortunati)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.