Porochenko appelle l'Otan à armer l'armée ukrainienne

GuerreDans une interview, le président ukrainien a soutenu que l'escalade du conflit qui fait tant de victimes civiles devait suffire à convaincre les Occidentaux d'aider Kiev.

Petro Porochenko: «L'escalade du conflit, le nombre croissant de victimes civiles, notamment après les attaques à Volnovakha et Donetsk ainsi que le bombardement de Marioupol (...) devraient conduire l'Alliance à fournir davantage de soutien.»

Petro Porochenko: «L'escalade du conflit, le nombre croissant de victimes civiles, notamment après les attaques à Volnovakha et Donetsk ainsi que le bombardement de Marioupol (...) devraient conduire l'Alliance à fournir davantage de soutien.» Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président ukrainien Petro Porochenko a appelé ce jeudi 5 février les Etats membres de l'Otan à armer son pays pour faire face à l'insurrection des séparatistes prorusses de l'est du pays.

De son côté, le vice-président américain Joe Biden a estimé qu'il n'y avait pas de «solution militaire» à la crise en Ukraine.

Dans une interview publiée par le quotidien allemand Die Welt quelques heures avant une réunion à Bruxelles des ministres de la Défense de l'Alliance atlantique, Petro Porochenko a soutenu que les victimes civiles et l'intensification du conflit depuis le début de l'année devaient suffire à convaincre les Occidentaux d'aider Kiev.

«L'escalade du conflit, le nombre croissant de victimes civiles, notamment après les attaques à Volnovakha et Donetsk ainsi que le bombardement de Marioupol (...) devraient conduire l'Alliance à fournir davantage de soutien», a-t-il dit dans cette interview. «Cela inclut, entre autres, la fourniture d'armes modernes de protection et de résistance face à l'agresseur», a-t-il poursuivi.

Détaillant les besoins de son armée, le président ukrainien a réclamé une aide militaire, technique et spécialisée pour améliorer les capacités de combat des militaires ukrainiens «dans leur résistance face à l'agression russe».

Aux Etats-Unis, un débat est en cours au sein de l'administration américaine sur l'opportunité de fournir aux forces gouvernementales ukrainiennes des armes, y compris létales, et des équipements défensifs.

Pas de «solution militaire»

Le vice-président américain Joe Biden a estimé ce jeudi dans un entretien au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung qu'il n'y avait pas de «solution militaire» à la crise en Ukraine. «Nous avons dit depuis le début qu'il n'y avait pas de solution militaire à cette crise», a affirmé Joe Biden. «Nous n'avons aucun intérêt à une escalade militaire et insistons pour que ce soit le contraire.»

Selon le journal, qui ne livre que certains éléments de l'interview, pour partie retranscrit au style indirect, cela signifie que les Etats-Unis ne feraient que poursuivre l'aide qu'ils fournissent jusqu'à présent, à savoir des gilets pare-balles, de l'équipement médical, des appareils de vision nocturne, etc.

Joe Biden doit rencontrer samedi le président ukrainien et la chancelière allemande Angela Merkel, en marge de la Conférence internationale sur la sécurité à Munich (sud de l'Allemagne). De son côté, le secrétaire d'Etat américain John Kerry est attendu ce jeudi à Kiev pour des entretiens avec Petro Porochenko. (ats/nxp)

Créé: 05.02.2015, 06h59

Galerie photo

L'Ukraine entre guerre civile et diplomatie

L'Ukraine entre guerre civile et diplomatie Un nouvel accord a été signé sur l'Ukraine le 12 février 2015. Le cessez-le-feu conclu va-t-il tenir?

Articles en relation

Combats en Ukraine: 12 morts et un hôpital bombardé

Violence Les combats se poursuivent en Ukraine entre le gouvernement et les séparatistes. Un hôpital du fief rebelle de Donetsk a été touché par des tirs. Plus...

Washington réexamine l'idée d'armer l'Ukraine

Crise en Ukraine Les USA livrent déjà des équipements militaires à l'Ukraine mais pas encore d'armes. Aucune décision n'a encore été prise. Plus...

Soldats hollandais envoyés à la recherche de corps en Ukraine

Crash aérien Il manque toujours trois victimes du crash du vol MH17, abattu en dessus de l'Ukraine en juillet dernier. Les Pays-Bas ont envoyé lundi des soldats à leur recherche. Plus...

Un leader séparatiste décrète la mobilisation générale

Ukraine Alexandre Zakhartchenko, à la tête de la république de Donetsk, espère mobiliser jusqu'à 100'000 hommes. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.