Poutine dénonce des accusations «infondées»

Royaume-UniLe président russe nie toute implication de son pays dans les empoisonnements à l'agent innervant Novitchok en Angleterre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé lundi des «accusations infondées» au sujet des nouveaux empoisonnements à l'agent innervant Novitchok en Angleterre, après celui de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, imputé par Londres à Moscou. Dans une interview à la chaîne américaine Fox News, M. Poutine a dit que Londres n'avait fourni aucune preuve dans cette affaire.

«Nous voudrions voir des preuves documentées, mais personne ne nous en donne», a-t-il affirmé selon une traduction en anglais de ses propos. «Nous ne voyons que les accusations infondées -- pourquoi est-ce fait de cette manière? Pourquoi nos relations devraient-elles se détériorer à cause de cela?», s'est-il interrogé.

Un couple de Britanniques a été empoisonné par du Novitchok contenu dans une petite bouteille et les enquêteurs britanniques tentent de déterminer si le poison provient du même lot qui a contaminé Sergueï Skripal et sa fille Ioulia.

L'empoisonnement de l'ex-agent double et de sa fille avait été attribué par Londres à Moscou, qui avait nié toute implication. L'affaire avait déclenché une grave crise diplomatique entre le Kremlin et les Occidentaux et une vague d'expulsions croisées de diplomates.

Les autorités britanniques ont invité des experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à venir cette semaine faire des prélèvements, qui seront analysés dans les laboratoires qu'ils auront désignés. (afp/nxp)

Créé: 17.07.2018, 01h48

Articles en relation

Du Novitchok retrouvé chez l'une des victimes

Royaume-uni La police a découvert «une petite bouteille» contenant l'agent innervant au domicile d'une des personnes empoisonnées. Plus...

Novitchok: «Il est temps que la Russie s'explique»

Royaume-Uni Deux Britanniques ont été exposés au même poison utilisé contre les Skipals. Le ministre de l'Intérieur, Sajid Javid, demande à Moscou de «s'expliquer». Plus...

L'ex-espion entre la vie et la mort, le poison identifié

Angleterre Le chef de la police anti-terroriste a confirmé que Sergueï Skripal et sa fille avaient été victimes d'une attaque à l'agent innervant, désormais identifié. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.