Le propriétaire du bateau mis en cause

Accident du port de GênesLe propriétaire du porte-conteneurs italien qui a heurté et fait s'effondrer une tour de contrôle, tuant neuf personnes, a accusé les deux remorqueurs qui tractaient le bateau de ne pas avoir pu empêcher la collision.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Même si le moteur du bateau était bloqué, nous ne pouvons vraiment pas admettre que deux remorqueurs, dans des conditions maritimes idéales, n'aient pas pu retenir un navire de taille moyenne», a indiqué la compagnie Ignazio Messina & Co dans un communiqué.

Le Jolly Nero, tracté par deux remorqueurs, effectuait mardi une manoeuvre de routine en reculant pour sortir du port mais n'a pas réussi à repasser en marche avant et a heurté le quai, entraînant la chute de la tour de contrôle, haute de 50 mètres.

Le propriétaire a indiqué que «des bateaux bien plus gros effectuent la même manoeuvre dans cette large étendue d'eau». Marco Ghiglino, le capitaine d'un des remorqueurs, était cité jeudi dans les médias italiens, expliquant qu'il n'avait pu stopper le bateau. «Nous n'avons rien pu faire. Même si nous avions été à pleine vitesse dans la direction opposée, nous n'aurions pas pu arrêter le bateau», a-t-il déclaré.

Dans le même temps, l'équipe de plongeurs des pompiers a trouvé un autre corps dans le port, sous les ruines de la tour, l'une des deux victimes qui étaient officiellement portées disparues. Sept autres morts ont déjà été confirmés.

Les procureurs en charge de l'affaire ont placé en examen pour homicide involontaire le capitaine du Jolly Nero ainsi qu'un pilote des autorités portuaires qui se trouvait à bord lors de la manoeuvre, mais les procureurs ont indiqué que d'autres personnes pourraient être inquiétées dans cette affaire. Une quinzaine de personnes se trouvaient dans la tour quand celle-ci a été violemment heurtée par le navire et elles sont tombées à l'eau, certaines ensevelies sous les décombres, d'autres restées prisonnières dans la cage d'ascenseur. (afp/nxp)

Créé: 10.05.2013, 23h42

Articles en relation

«Soudain, le navire n'a plus répondu aux commandes»

Accident du port de Gênes Gênes était en deuil jeudi et cherchait à comprendre l'incroyable collision d'un porte-conteneurs contre une tour de contrôle, qui a fait au moins sept morts et deux disparus dans la nuit de mardi à mercredi. Plus...

Sept morts et deux personnes arrêtées dans le drame de Gênes

Collision en Italie Le dernier bilan de la collision mardi soir d'un porte-conteneurs contre une tour de contrôle du port de Gênes est de 7 morts, 4 blessés et 2 disparus. Deux personnes, dont le commandant du navire, sont sous enquête. Plus...

Galerie photo

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...