Ce que le Renseignement français savait des pratiques d'UBS

RévélationsDans une note confidentielle révélée ce jour par Le Monde, on apprend que la DCRI avait dans le collimateur les pratiques fiscales d'UBS France depuis 2009.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bridée par le sceau «Confidentiel-Défense», la note blanche transmise par la direction centrale du renseignement (DCRI) au ministre de l'Intérieur Manuel Valls ne pouvait, jusqu'à présent, livrer son contenu. Le patron de la DCRI Patrick Calvar avait encore refusé sa divulgation avant-hier.

Mais hier, le chef de l'Intérieur en a décidé autrement: à la demande du rapporteur de la commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac, Valls a déclassifié le document, nous apprend ce jour Le Monde.

Le titre de cette note confidentielle? «Éléments en possession de la DCRI concernant l'affaire UBS». Une page entière consacrée aux pratiques d'incitation à l'évasion fiscale de la banque UBS, nous apprend le quotidien français.

UBS dans le collimateur

Voici ce qu'on peut y lire: «En avril 2009, la DCRI, via sa direction départementale de Nice, a eu connaissance par une source humaine de l'implication de cette banque dans la mise en place d'un schéma d'évasion fiscale au profit de clients français à destination de la Suisse [...] Courant 2009, la source a apporté des éléments à l'appui de ses dires, précisant l'organisation mise en place au sein de la banque UBS France, avec le soutien opérationnel de sa maison mère suisse...»

Cette même «source humaine» a joint une liste nominative de bénéficiaires d'un tel système à l'Autorité de Contrôle prudentiel (ACP). Y figureraient des sportifs célèbres, des jet-setteurs. Mais pas l'ex-ministre du Budget à l'origine de toute cette recherche, Jérôme Cahuzac. Néanmoins, le résultat de la démarche anonyme est là: moins de deux ans plus tard, l'ACP ordonne une enquête sur UBS France. Depuis, l'instruction judiciaire est en cours au pôle financier de Paris.

Créé: 13.06.2013, 15h26

Articles en relation

«Pour UBS en France, l'instruction sera longue»

Conflit fiscal Les procédures engagées en France contre UBS et plusieurs cadres augurent d'une longue instruction. L'avocate fiscaliste française Manon Sieraczek-Laporte commente cette affaire qui va durer. Plus...

L'homme qui a ouvert le compte en Suisse pour Cahuzac

Nouvelle révélation Selon une information du Monde et de la RTS, un ex-avocat, ami de Jérôme Cahuzac et proche de Marine Le Pen aurait ouvert un compte auprès d'UBS en 1992 pour l'ancien ministre du Budget. Plus...

L'affaire Cahuzac n'en finit pas de rebondir

France Est-ce bien la voix du ministre Jérôme Cahuzac parlant d'un compte UBS en Suisse que l'on entend dans un enregistrement? Deux personnes, un huissier et un ancien gendarme, affirment que oui. Sac d'embrouilles. Plus...

Un ex-cadre de Reyl évoque des comptes suisses de ministres

Affaire Cahuzac Pierre Condamin-Gerbier, ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl, a affirmé jeudi disposer d'une liste «d'une quinzaine» de noms d'ex-ministres ou d'actuels ministres détenteurs d'un compte en Suisse. Plus...

Hervé Falciani avait tout dit à Jérôme Cahuzac

Affaire HSBC Au lieu d'enquêter, Jérôme Cahuzac aurait sciemment tu en 2010 des informations mettant en cause HSBC. Son frère était alors l'un des principaux dirigeants de la banque. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.