«Les Républicains», nouveau nom du parti de Sarkozy

FranceAvec les élections de 2017 en ligne de mire, l'ancien président français se veut à la tête des «Républicains» et non plus de l'«UMP».

Le changement de nom doit encore être entériné par les militants par voie électronique.

Le changement de nom doit encore être entériné par les militants par voie électronique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le parti de droite de l'ancien président Nicolas Sarkozy va abandonner son nom actuel, l'Union pour un mouvement populaire (UMP) pour s'appeler «Les Républicains». Ainsi en a décidé mardi 5 mai la direction du principal parti d'opposition français.

Le changement de nom, adopté à la quasi-unanimité par le bureau politique du parti, doit encore être entériné par les militants. Ceux-ci sont appelés à se prononcer par vote électronique les 28 et 29 mai, avant un congrès convoqué pour le 30 mai.

Nicolas Sarkozy, qui met le parti d'opposition en ordre de bataille en vue de la présidentielle de 2017, est à l'initiative de ce changement.

Après les affaires

«Changer de nom était devenu nécessaire compte tenu des turbulences et des affaires qui ont terni le sigle de l'UMP depuis deux ou trois ans», expliquait mardi un proche de l'ancien président, Bernard Accoyer.

La réputation de l'UMP a été compromise par des soupçons concernant sa gestion par son ancien président Jean-François Copé, poussé à la démission l'an dernier. Le parti est aussi éclaboussé par une enquête concernant les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

«La République est un bien commun»

La gauche au pouvoir s'est insurgée contre «une captation d'héritage» par Nicolas Sarkozy. «La République est un bien commun, il ne faut pas se l'approprier», avait estimé le mois dernier le député socialiste Christian Paul.

«On n'a pas le droit de privatiser la République à des fins de marketing politique», elle «appartient à tous», a déclaré mardi la députée socialiste Annick Lepetit.

«Trop américain»

«Quand on a au cœur de ses valeurs le libéralisme économique, l'autoritarisme et la tradition, alors on choisit plutôt le nom de Conservateurs mais pas celui de Républicains », a-t-elle ajouté.

Des réticences s'étaient également fait jour chez les sympathisants de l'UMP, dont la moitié trouvait que «Les Républicains» sonnait trop américain. (ats/nxp)

Créé: 05.05.2015, 20h49

Galerie photo

France: les affaires de Nicolas Sarkozy

France: les affaires de Nicolas Sarkozy L'ancien chef de l'Etat français est au cente de plussieurs affaires: Liliane Bettencourt, Bygmalion, financement par la Libye de la campagne présidentielle de 2007.

Articles en relation

Sarkozy s'attaque au «Parisien» pour diffamation

France Le président de l'UMP a annoncé qu'il portait plainte contre le directeur de la publication et une journaliste du «Parisien» pour «diffamation». Plus...

Bygmalion: trois proches de Sarkozy mis en examen

France Les trois hauts responsables de l'UMP sont soupçonnés de complicité de financement illégal de campagne en 2012. Plus...

Trois proches de Sarkozy toujours en garde à vue

Affaire Bygmalion Les juges d'instruction ont prolongé la garde à vue de trois responsables de campagne de l'UMP, dans l'enquête sur le système frauduleux mis en place en 2012. Plus...

Sarkozy, de la victoire aux interrogatoires

France L’ex-président a été placé mercredi sous le statut de témoin assisté dans l’affaire de ses pénalités payées par l’UMP Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.