Passer au contenu principal

Soutenue par les Allemands, Carola Rackete a été libérée

L’assignation à résidence de la capitaine du «Sea Watch 3» a été levée mardi soir. Elle est devenue le symbole de la rébellion en faveur des migrants.

Arrêtée samedi pour avoir accosté de force, avec 41 migrants secourus au large de la Lybie, sur l’île de Lampedusa en évitant de justesse d’écraser une vedette de la police, cette jeune Allemande de 31 ans risquait jusqu’à 10 ans de prison.
Arrêtée samedi pour avoir accosté de force, avec 41 migrants secourus au large de la Lybie, sur l’île de Lampedusa en évitant de justesse d’écraser une vedette de la police, cette jeune Allemande de 31 ans risquait jusqu’à 10 ans de prison.
AFP

Les tensions entre Berlin et Rome dans «l’affaire Carola Rackete» ont connu un apaisement mardi soir. Un tribunal d’Agrigente (Sicile) a levé mardi soir l’assignation à résidence de la capitaine allemande du Sea Watch 3. Arrêtée samedi pour avoir accosté de force, avec 41 migrants secourus au large de la Libye, sur l’île de Lampedusa en évitant de justesse d’écraser une vedette de la police, cette jeune Allemande de 31 ans risquait jusqu’à 10 ans de prison.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.