Thomas Fabius s'offre un appart à 7 millions d'euros

Justice françaiseSelon le journal Le Point, le fils du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius se serait offert un bien immobilier alors qu'il ne paie pas d'impôts sur le revenu. La justice s'y intéresse de près.

Le fils de Laurent Fabius, Thomas, est une nouvelle fois dans le collimateur de la justice.

Le fils de Laurent Fabius, Thomas, est une nouvelle fois dans le collimateur de la justice. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius est dans l'embarras. Son fils, Thomas, 31 ans, fait en effet à nouveau parler de lui. Selon Le Point, le parquet de Paris s'intéresse à lui en raison d'un bien immobilier d'une valeur de sept millions d'euros qu'il a acquis en 2012. Hic: il ne paie pas d'impôt sur le revenu, selon le journal.

Le bien immobilier que le fils Fabius a acheté en juin dernier serait un somptueux pied-à-terre de 280 m2 au coeur de Paris qui aurait appartenu au réalisateur Claude Zidi.

Thomas Fabius a expliqué au Point qu'il avait financé son achat par un emprunt bancaire assorti d'une mystérieuse garantie. Des sources citées par le journal parlent elles de gains au jeu.

Le Point s'étonne par ailleurs qu'il n'ait en outre jamais fait l'objet d'enquête fiscale, alors que Tracfin, le service chargé de repérer les circuits financiers clandestins en France, avait signalé la transaction.

Le fils de Laurent Fabius avait déjà été condamné en 2011 pour une affaire d'abus de confiance.

Créé: 30.04.2013, 11h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.