Le trésorier du Front national mis en examen

FranceWallerand de Saint-Just est accusé de recel d'abus de biens sociaux dans l'affaire du financement du FN.

Wallerand de Saint-Just et la présidente du FN, Marine Le Pen.

Wallerand de Saint-Just et la présidente du FN, Marine Le Pen. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le trésorier du Front national, Wallerand de Saint-Just, a été mis en examen lundi pour recel d'abus de biens sociaux dans l'affaire du financement du parti, a appris l'AFP de source judiciaire.

Tête de liste du FN aux régionales en Ile-de-France, il a également été placé sous le statut de témoin assisté pour le délit de complicité d'escroquerie au préjudice de l'Etat lors des législatives de 2012.

Dans ce volet initial de l'affaire, les juges d'instruction soupçonnent le FN, qui a été mis en examen le 9 septembre, le micro-parti Jeanne, géré par des proches de Marine Le Pen, et le principal imprimeur du mouvement, Riwal, d'avoir mis en place un système d'enrichissement frauduleux avec de l'argent public.

Kits de campagne surfacturés

Selon le scenario des enquêteurs, Riwal aurait surfacturé les prix de kits de campagne (tracts, affiches) vendus aux candidats, dont les dépenses ont été ensuite remboursées par l'Etat comme le prévoit la loi au-delà de l'obtention de 5% des suffrages exprimés. Ce scénario qui fonde les mises en examen pour escroquerie est totalement réfuté par le FN.

Les juges soupçonnent également un financement illégal du FN et de Jeanne par Riwal, via d'importantes facilités de paiement, la prise en charge d'employés, de salaires, de matériel et de locaux.

Contacté par l'AFP, Wallerand de Saint-Just a protesté contre sa mise en examen, en soulignant qu'il avait été entendu «sur les mêmes faits» en juin mais placé sous le statut de témoin assisté. Il avait alors soulevé une faille, le délit d'acceptation par un parti politique d'un financement par une entreprise n'étant plus puni par la loi, suite à une erreur du législateur.

Par la suite, le parquet de Paris a pris un réquisitoire supplétif demandant aux magistrats des mises en examen pour recel d'abus de biens sociaux. «Les juges n'avaient pas le droit de me mettre en examen pour les mêmes faits sous une qualification différente», a déclaré Wallerand de Saint-Just.

Les juges ont déjà mis en examen six personnes dans ce dossier, dont le vice-président du FN, Jean-François Jalkh, le patron de Riwal et proche de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon, ainsi que trois personnes morales, le FN, Jeanne et Riwal.

(afp/nxp)

Créé: 21.09.2015, 21h51

Articles en relation

Le trésorier du Front national auditionné

Enquête Le trésorier du Front national, Wallerand de Saint-Just, est auditionné au pôle financier dans l'enquête sur son financement, avec une possible inculpation à la clé. Plus...

Le FN demande l'annulation d'une soirée pour le Ramadan

Polémique Le candidat du Front national à la mairie de Paris, Wallerand de Saint-Just, a demandé l'annulation d'une réception organisée à l'Hôtel de Ville à l'occasion du Ramadan, d'un coût de 100'000 euros. Plus...

Jean-Marie Le Pen veut créer son propre mouvement

Front national Jean-Marie Le Pen a proposé la création d'un «Rassemblement bleu-blanc-rouge» en écho au «Rassemblement bleu Marine» de sa fille. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.