Trierweiler: «Je n'exclus pas d'écrire un livre»

AFFAIRE HOLLANDE/GAYETValérie Trierweiler confie au Parisien Magazine être «plus dans la déception que dans la colère», après sa séparation avec le président. Elle affirme qu'elle n'exclut pas d'«écrire un livre» .

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancienne compagne du président François Hollande, Valérie Trierweiler, confie au Parisien Magazine être «plus dans la déception que dans la colère», après sa séparation avec le chef de l'Etat, «mais, ajoute-t-elle, je n'exclus pas d'écrire un livre».

Dans ces confidences au Parisien Magazine à paraître vendredi, faites au cours de son déplacement en Inde en début de semaine, l'ex première dame affirme qu'elle «n'aimait pas les ors de l'Elysée».

«Retour vers la liberté»

«L'Inde, c'est un retour vers la liberté, loin du monde politique et de ses trahisons. Moi, j'assume ce que je suis, ce que je dis. On ne peut pas dire que je n'ai rien fait de bien en dix-neuf mois», poursuit-elle.

Pendant tout le voyage, elle a répondu aux sms du président, écrit Le Parisien Magazine. «Il s'inquiétait de la bonne organisation du voyage et de ma santé», dit-elle à l'hebdomadaire.

«Deux pour s'aimer, un pour se quitter»

A propos de l'annonce par François Hollande, samedi, de la fin de leur relation, Valérie Trierweiler a ce commentaire: «Dix-huit mots, presque un par mois passé ensemble depuis son élection». «Il faut être deux pour s'aimer mais il suffit d'un pour se quitter», dit-elle plus tard.

«A un moment, il n'y a plus de vie. Nous n'avons pas vécu le pouvoir de la même façon. Ça a cassé quelque chose. J'aurais préféré une vie normale, on serait peut-être encore ensemble aujourd'hui. Je sais qui je suis, je peux me regarder dans la glace. Je suis libre», déclare Valérie Trierweiler.

«Je ne ferai pas partie des People»

La journaliste affirme qu'elle «ne se prend pas pour une princesse». «J'ai intérêt à reprendre une vie normale le plus vite possible car je ne veux pas faire partie de la catégorie des people et je n'en ferai pas partie».

«Je suis plus dans la déception que dans la colère, dit-elle, mais je n'exclus pas d'écrire un livre...»

En images, les moments clé de l'affaire Hollande/Gayet:

(afp/nxp)

Créé: 29.01.2014, 23h25

Galerie photo

Les Unes sur la relation entre Hollande et Gayet

Les Unes sur la relation entre Hollande et Gayet Les médias se sont immédiatement emparés de la révélation vendredi, par le magazine français Closer, d'une liaison prêtée au président français François Hollande avec Julie Gayet.

Articles en relation

Trierweiler: «Quand j'ai su, j'ai cru tomber d'un gratte-ciel»

Affaire Hollande-Gayet Le magazine Paris Match consacre sa Une de jeudi à Valérie Trierweiler. L'ex-première dame est rentrée mercredi d'un voyage humanitaire en Inde. Plus...

Pour Valérie Trierweiler, le pouvoir a brisé son couple

Affaire Hollande-Gayet L'ex-première dame s'est confiée à des journalistes en Inde. Affirmant ne pas être «en guerre» avec Hollande, elle a laissé entendre que l'élection présidentielle pourrait être la raison de leur séparation. Plus...

Trierweiler: «Le bilan? Ce n'est pas à moi de le faire»

Affaire Hollande-Gayet En voyage humanitaire, Valérie Trierweiler tire un bilan de ses années en tant que première dame. «Je ne sortirai pas de cette expérience de la même façon qu'avant» a-t-elle déclaré. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.