Passer au contenu principal

«Tutti a casa» ou presque, la vie au temps du coronavirus

L’existence des Italiens est mise entre parenthèses. Des victimes du virus meurent dans la solitude, à l’écart de leurs proches.

À Rome, les boutiques de la Via del Corso, grande artère du shopping, sont fermées. Seuls les magasins d’alimentation ou les pharmacies sont encore ouverts.
À Rome, les boutiques de la Via del Corso, grande artère du shopping, sont fermées. Seuls les magasins d’alimentation ou les pharmacies sont encore ouverts.
AFP

Après trois plans successifs de mesures destinées à réduire la progression du coronavirus, les Italiens apprennent à vivre dans un pays blindé. Tutti a casa (tous à la maison) est le mot d’ordre général transmis par les autorités, alors que le bilan de la maladie dépasse désormais le millier de morts.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.