Passer au contenu principal

Ultime semaine de Theresa May à la tête du Royaume-Uni?

Un million d’anti-Brexit ont défilé à Londres, alors que la première ministre est menacée par des manœuvres visant à la déloger.

Une effigie de la première ministre britannique Theresa May traverse Trafalgar Square lors d'une marche anti-Brexit, le samedi 23 mars 2019.
Une effigie de la première ministre britannique Theresa May traverse Trafalgar Square lors d'une marche anti-Brexit, le samedi 23 mars 2019.
Keystone

Theresa May vit probablement sa dernière semaine en tant que cheffe du gouvernement britannique. Des rumeurs de coups montés fomentés par les deux principaux clans du cabinet gouvernemental bruissaient ce dimanche dans la presse d’outre-Manche. Suite au refus de Theresa May de s’entendre avec l’opposition pour trouver une solution sur le Brexit, les ministres favorables au maintien d’un lien avec l’Union européenne se seraient tournés vers le numéro deux du gouvernement, l’europhile David Lidington, pour lui demander de devenir premier ministre par intérim. Il quitterait ce poste après l’organisation d’une élection interne pour choisir le nouveau dirigeant conservateur. Selon «The Sunday Times», ce groupe a prévu de demander à Theresa May de démissionner lors d’une réunion du Cabinet prévue ce lundi. Il vise avant tout à mener le pays vers un Brexit doux, seul capable de rassembler une majorité à la Chambre des Communes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.