Valérie Trierweiler a «piqué une véritable crise de nerfs»

Affaire Hollande/GayetAu moment où François Hollande a avoué à Valérie Trierweiler sa relation avec Julie Gayet, la première dame aurait «piqué une crise de nerfs», à tel point que «les murs de l'Elysée ont tremblé».

François Hollande aurait confirmé à Valérie Trierweiler qu'il entretenait une relation avec Julie Gayet.

François Hollande aurait confirmé à Valérie Trierweiler qu'il entretenait une relation avec Julie Gayet. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parisien l’avait révélé lundi, c’est François Hollande lui-même qui a annoncé à Valérie Trierweiler qu’il entretenait une relation avec Julie Gayet. On savait que la scène s’était déroulée à l’Elysée et que sous le choc, la Première Dame avait été hospitalisée. Loin du «coup de fatigue» invoqué par l'Elysée, la presse française avançait mercredi quelques détails sur cet aveu douloureux qui aurait déclenché une tornade.

Selon le Canard enchaîné, Valérie Trierweiler a confié à Pierre-René Lemas, secrétaire général de l’Elysée, avoir été «humiliée devant la France entière» avant d’entrer dans son bureau et de «piquer une véritable crise de nerfs», confie un de ses proches. Appelé en urgence, c’est le médecin de l’Elysée qui aurait demandé à ce qu’elle soit hospitalisée immédiatement.

«Les murs ont tremblé»

Nadia Le Brun, co-auteure de «La dame de pique», une biographie de la première dame, abonde en ce sens. Interrogée par Closer, elle déclare : «Une dispute énorme a éclaté à Élysée. Les murs ont tremblé. Ça a été un choc très violent pour elle.»

Egalement interviewée par Le Figaro, Nadia Le Brun, qualifie Valérie Trierweiler de «femme ultra-sensible et émotive» qui «peut entrer dans des colères folles». Et d’ajouter : «Je pense qu'elle est prête à pardonner, malgré l'humiliation publique en France et à l'étranger. En revanche, dès qu'elle ira mieux, elle lui rendra coup pour coup.» (A.B/nxp)

Créé: 15.01.2014, 16h32

Articles en relation

Valérie Trierweiler voulait se rapprocher de Ségolène Royal

Affaire Hollande/Gayet Valérie Trierweiler, qui avait décidé de fermer les yeux sur les signes laissant présager que François Hollande entretenait une relation avec une autre femme, aurait tenté de faire la paix avec Ségolène Royal. Plus...

Julie Gayet attaque le magazine Closer

Affaire Hollande-Gayet Contrairement à François Hollande, Julie Gayet a décidé de poursuivre en justice le magazine people Closer affirme RTL. Plus...

Les journalistes français déconcertent les Britanniques

Affaire Hollande/Gayet Lors de la conférence de presse de François Hollande, les Britanniques s'attendaient à des questions sur sa relation avec Julie Gayet. Ils ont pu constater qu'en France «les choses se passent différemment». Plus...

«Indigné», Hollande temporise sur son couple

France Alors que l'affaire Gayet parasite son action, le président a reconnu que son couple traversait des moments «douloureux» et promis une clarification. Plus...

«Trierweiler est prête à pardonner à Hollande»

Président infidèle François Hollande a lui-même avoué sa liaison avec Julie Gayet à Valérie Trierweiler juste avant les révélations de Closer. Eprouvée, la première dame a été hospitalisée à titre préventif. Plus...

Galerie photo

La conférence de presse de Hollande

La conférence de presse de Hollande L'intervention du président français François Hollande était très attendue après les révélations sur sa liaison avec l'actrice Julie Gayet.

Galerie photo

L'affaire Hollande-Gayet

L'affaire Hollande-Gayet La vie du président français a basculé entre le 10 janvier 2014, révélations de Closer, et le 25 du même mois, où il a annoncé sa séparation avec Valérie Trierweiler.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.