Passer au contenu principal

GuerreWashington craint que la Russie ne relance le conflit en Ukraine

Selon un diplomate américain, la Russie continuerait d'envoyer des armes aux séparatistes pro-russes malgré les accords de Minsk.

Les Etats-Unis accusent depuis des mois la Russie de dépêcher dans l'est de l'Ukraine des troupes et des armes lourdes, comme des chars, des batteries lance-roquettes ou des systèmes antimissiles.
Les Etats-Unis accusent depuis des mois la Russie de dépêcher dans l'est de l'Ukraine des troupes et des armes lourdes, comme des chars, des batteries lance-roquettes ou des systèmes antimissiles.
AFP

Les Etats-Unis redoutent que Moscou et les séparatistes prorusses ne relancent le conflit armé dans l'est de l'Ukraine après l'accalmie observée depuis février, a mis en garde ce mercredi 25 mars un diplomate américain.

La Russie continue à y envoyer des équipements militaires, affirme-t-il.

«Le risque est que (...) la Russie peut redéclencher le conflit au moment de son choix» et «tout ce que la Russie a fait depuis le second accord de Minsk laisse penser qu'ils garderont cette option ouverte», a accusé le haut responsable du département d'Etat.

Le diplomate a reconnu que «le niveau de violence avait baissé de manière spectaculaire» dans l'est de l'Ukraine depuis l'application le 15 février de l'accord de cessez-le-feu de Minsk entre l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses.

Mais «il n'y a pas eu de changement de direction stratégique de la Russie (qui) continue d'envoyer des équipements (militaires) de l'autre côté de la frontière», a poursuivi le responsable américain.

Prorusses entraînés pendant la trêve

Les Etats-Unis accusent depuis des mois la Russie de dépêcher dans l'est de l'Ukraine des troupes et des armes lourdes, comme des chars, des batteries lance-roquettes ou des systèmes antimissiles. Moscou dément être impliqué militairement chez son voisin ukrainien.

«Nous savons maintenant que le premier accord de Minsk (en septembre 2014, Ndlr) a été utilisé par les Russes pour conduire un très vaste programme d'entraînement et d'équipement» des séparatistes, ce qui a conduit à une «offensive lors de l'hiver» dernier, a-t-il ajouté.

«Tout le monde s'attend à ce que le conflit redémarre et les déclarations publiques d'intention des séparatistes ont été très claires. La seule inconnue, ce sont les intentions (du président russe) Vladimir Poutine», selon le diplomate américain.

La Chambre des représentants du Congrès américain a massivement voté lundi en faveur d'une résolution exhortant le président Barack Obama à fournir à l'Ukraine des armes létales pour se défendre contre l'«agression» russe. Mais Washington n'a toujours pas pris de décision en la matière.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.

Articles en relation