Passer au contenu principal

SyrieLes évacuations de civils à Alep bientôt terminées

La sortie des civils de la dernière enclave rebelle d'Alep-Est semblait approcher de la fin.

Malgré la trêve humanitaire, les violences entre l'armée syrienne et les insurgés ont repris dans la Ghouta orientale. (Mercredi 28 février 2018)
Malgré la trêve humanitaire, les violences entre l'armée syrienne et les insurgés ont repris dans la Ghouta orientale. (Mercredi 28 février 2018)
AFP
Les Etats-Unis ont commencé à livrer des armes aux combattants kurdes contre l'EI dans le nord de la Syrie, au grand dam d'Ankara. (Mardi 30 mai 2017)
Les Etats-Unis ont commencé à livrer des armes aux combattants kurdes contre l'EI dans le nord de la Syrie, au grand dam d'Ankara. (Mardi 30 mai 2017)
Keystone
AFP
1 / 150

L'évacuation des derniers insurgés et civils souhaitant partir du réduit rebelle d'Alep se poursuivait jeudi après des navettes de dizaines de bus toute la nuit, a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

La porte-parole du CICR en Syrie, Ingy Sedky, interrogée par l'AFP, a émis l'espoir que les évacuations s'achèvent ce jeudi, une semaine après le début de l'opération dont la fin permettra au régime de signer sa plus importante victoire en près de six ans de guerre.

«Nous nous attendons à ce que les derniers convois sortent aujourd'hui (jeudi). L'opération va se poursuivre toute la journée et si tout se passe bien l'évacuation se terminera ce soir», a-t-elle dit.

«Des dizaines de bus et de véhicules privés doivent sortir» du réduit de la ville septentrionale, a-t-elle ajouté.

Plus de la moitié du peuple a fui

Depuis le début des évacuations le 15 décembre, environ 30'000 personnes ont été évacuées, selon le CICR. Tous les blessés et les malades graves ont été évacués ces derniers jours selon elle.

Aucun chiffre officiel syrien n'a été fourni sur le nombre des personnes évacuées et transférées en zone rebelle à l'ouest de la ville septentrionale.

Selon Ahmad al-Dbis, chef d'une unité de médecins et de volontaires qui coordonnent les évacuations à Khan al-Assal, point d'accueil en zone rebelle, «400 bus ainsi que des petits camions et des minibus ont traversé jusqu'aux premières heures du matin».

Aucune estimation précise du nombre de personnes restant encore dans la poche rebelle n'était disponible.

Le régime de Bachar el-Assad attend la fin des évacuations pour annoncer sa reprise totale d'Alep, son plus important succès depuis le début en mars 2011 d'une guerre dévastatrice qui a fait depuis 2011 plus de 310'000 morts et poussé plus de la moitié de la population à la fuite.

La neige a cessé de tomber sur Alep mais les personnes attendent par un temps glacial d'être évacuées.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.