Evacuer? Des Texans préfèrent rester

Etats-UnisCertains résidents touchés par la tempête Harvey rechignent à quitter leur maison malgré les fortes inondations.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Même en voyant l'eau s'infiltrer sous le bas de leur porte, Lonnie et Missy Givens, comme d'autres habitants de la ville d'Orange dans le Texas, ont refusé d'évacuer et sont restés chez eux, malgré les avertissements sur la tempête Harvey.

Le couple a refusé de quitter sa maison, où il vit depuis de nombreuses années, même après avoir vu des bateaux et des hélicoptères voler au secours des voisins qui n'avaient pas évacué. «Je n'ai jamais vu une tempête comme ça», racontait Missy jeudi, en constatant l'étendue des dégâts.

«Quand c'est vraiment devenu important, j'ai un peu paniqué», ajoute-t-elle. Les dix centimètres d'eau dans son salon sont peu de chose comparé à d'autres maisons, à quelques rues de chez elle, où l'eau est montée à près d'un mètre.

L'eau s'est maintenant retirée de la plupart des quartiers d'Orange, mais les traces du passage de Harvey restent bien visibles: arbres déracinés, pylônes électriques arrachés... La Garde Nationale est passée à Orange jeudi, pour évacuer des personnes coincées sur des routes encore inondées.

«Ils ont créé un pont aérien pour acheminer les gens par hélicoptère», raconte Rachel Wilson. Le femme de 29 ans a refusé de partir, mais s'avoue chanceuse: l'eau s'est arrêtée à quelques centimètres de sa porte, alors qu'elle montait au niveau de la taille sur la route devant chez elle.

Sauveteurs improvisés

En pleine tempête, elle a trouvé un bateau et a convaincu son propriétaire de voler à la rescousse de deux de ses amis, qui avaient de l'eau jusqu'à la poitrine. «On vient du bayou mon gars, on peut faire face», fanfaronne légèrement un des deux amis en question. Jeudi, tout ce beau monde s'est retrouvé chez Rachel autour d'une bière pour se remettre de ses émotions.

A moins d'un kilomètre de là, une équipe de sauveteurs en bateau continuait ses opérations, arrachant au passage Harvey Dubois et sa femme Lola des eaux. «Je suis reconnaissant, mais on ne voulait pas partir», explique l'homme de 76 ans. Le couple s'est pourtant retrouvé dans une situation précaire: pas d'électricité, peu d'eau et de nourriture.

Jeudi, les deux personnages âgées ont bien fini par quitter leur domicile, pressés par les sauveteurs. «On avait vraiment envie de venir aider», explique Heather Lisotta, après avoir mis les Dubois à l'abri à l'arrière d'une camionnette.

En deux jours, cette femme au foyer de 28 ans, qui n'est pourtant qu'une volontaire, pense avoir sauvé des eaux entre 100 et 250 personnes, avec l'aide de deux amis et de deux bateaux. «Beaucoup d'entre eux pensaient que personne n'allait venir les chercher», raconte-t-elle. (afp/nxp)

Créé: 01.09.2017, 07h34

Articles en relation

100'000 foyers touchés par Harvey au Texas

Etats-Unis La Maison-Blanche a demandé au Congrès le déblocage de fonds d'urgence pour faire face à la catastrophe. Plus...

Deux explosions dans une usine chimique au Texas

Etats-Unis De la fumée noire toxique s'échappe jeudi d'une installation chimique d'Arkema, située à Crosby, frappée par les inondations. Plus...

Le Texas se demande si le pire n'est pas à venir

Tempête Harvey Après le passage dévastateur de la tempête Harvey, le Texas panse ses plaies tout en craignant de découvrir des morts supplémentaires. Plus...

Après le Texas, Harvey menace la Louisiane

Etats-Unis Le phénomène cyclonique s'est déplacé mercredi Louisiane, après avoir ravagé le Texas et causé la mort de 33 personnes. Plus...

Trump se prend le changement climatique en pleine figure

Texas Le président américain est arrivé au chevet des sinistrés alors que la situation continue à se dégrader, avec une digue qui se fissure au sud de Houston. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.