Pour évoquer l'Iran, Pompeo va à Bruxelles

DiplomatieLe secrétaire d'Etat américain se rend par surprise à Bruxelles, pour parler de l'Iran avec l'UE, avant d'aller en Russie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a décidé de se rendre lundi à Bruxelles pour discuter de «questions urgentes», et notamment de l'Iran, avec des responsables européens, a annoncé dimanche soir un responsable du département d'Etat.

Il va en conséquence annuler son passage à Moscou, qui était prévu lundi, mais se rendra bien ensuite à Sotchi, station balnéaire russe sur la mer Noire, pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine et son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a ajouté ce responsable peu avant le départ du secrétaire d'Etat de Washington.

Un Conseil des affaires de l'Union européenne est prévu lundi à Bruxelles, mais le département d'Etat n'a pas précisé quelles rencontres sont prévues à l'agenda de Mike Pompeo. La diplomatie américaine s'est bornée à dire qu'il s'entretiendrait notamment avec des responsables de la France, du Royaume-Uni et de l'Allemagne, les trois pays européens signataires de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

Visite en Russie retardée

L'Iran a annoncé le 8 mai, un an après le retrait américain de cet accord international, qu'il suspendait certains de ses engagements pris dans le cadre de ce texte. Et Téhéran a adressé un ultimatum aux Européens, toujours attachés à cet accord, pour qu'ils sortent d'ici deux mois les secteurs pétrolier et bancaire iraniens de leur isolement provoqué par les sanctions américaines, faute de quoi la République islamique renoncera à d'autres restrictions imposées à son programme nucléaire.

Les Européens ont toutefois rejeté cet ultimatum. De son côté, l'administration américaine de Donald Trump multiplie les pressions sur l'Iran, accusé de préparer des attaques «imminentes» contre des intérêts américains au Moyen-Orient.

Le Pentagone a annoncé vendredi l'envoi dans la région d'un navire de guerre transportant des véhicules, notamment amphibies, et d'une batterie de missiles Patriot, s'ajoutant au déploiement d'un porte-avions et de bombardiers B-52. Mike Pompeo a déjà annulé ces derniers jours des déplacements à Berlin et au Groenland pour se consacrer au dossier iranien.

A Moscou, le secrétaire d'Etat devait notamment rencontrer le personnel de l'ambassade des Etats-Unis, rencontrer des chefs d'entreprise américains et se recueillir devant la tombe du soldat inconnu pour rendre hommage aux militaires tombés dans la guerre contre les nazis. (afp/nxp)

Créé: 13.05.2019, 05h57

Articles en relation

Iran: Trump annonce de nouvelles sanctions

Etats-Unis Washington augmente la pression sur Téhéran en visant désormais les secteurs du fer, de l'acier, de l'aluminium et du cuivre. Plus...

L'Iran suspend certains engagements nucléaires

Monde Téhéran ne souhaite plus appliquer certains engagements pris dans le cadre de l'accord international pour son programme nucléaire en 2015. Plus...

Les Etats-Unis répondent à une «menace crédible»

Iran L'envoi d'un porte-avions au Moyen-Orient est une réponse à une «menace crédible» de la part de Téhéran selon Washington. Plus...

Un porte-avions US envoyé au Moyen-Orient

Géopolitique Les Etats-Unis ont voulu envoyer un message «clair et indubitable» à l'Iran, sans autre explication pour ce timing. Plus...

Iran: les Etats-Unis durcissent les restrictions

Nucléaire iranien Washington a renforcé sa «pression maximale» contre Téhéran, même s'il a également accordé des dérogations. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.