L'ex-chef de campagne de Trump a menti au FBI

Etats-UnisUn juge fédéral a confirmé mercredi que Paul Manafort avait violé son accord de plaider coupable en mentant au FBI sur ses contacts avec Moscou.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, déjà reconnu coupable par la justice américaine de malversations financières, risque une peine de prison plus grave qu'attendue: la justice a conclu mercredi qu'il avait violé son accord de plaider coupable en mentant au FBI.

Le lobbyiste Paul Manafort, qui a brièvement dirigé l'équipe de campagne du républicain, avait plaidé coupable de deux chefs d'accusation. Il reconnaissait notamment avoir cherché à dissimuler des échanges avec l'ambassadeur de Russie à Washington avant l'investiture du 45e président des Etats-Unis.

Dans le cadre de cet accord de plaider coupable, qui lui garantissait un maximum de 10 ans de prison, il devait coopérer avec les enquêteurs et le FBI. Mais l'équipe du procureur spécial Robert Mueller, chargé de superviser l'enquête sur une possible collusion entre Moscou et la campagne de M. Trump en 2016, l'accusait d'avoir violé cet accord en mentant aux enquêteurs.

Accord de plaider coupable caduque

C'est ce qu'a confirmé un juge fédéral mercredi en statuant que M. Manafort avait menti «intentionnellement» sur ses contacts en 2016 et 2017 avec Konstantin Kilimnik, un ancien associé lié aux services de renseignement de Moscou. M. Manafort a également menti sur un versement effectué à un cabinet d'avocats, a dit le juge.

Cette décision de justice signifie que l'équipe du procureur Mueller n'a plus à respecter l'accord de plaider coupable, M. Manafort l'ayant lui-même déjà violé. Cette violation de l'accord pourrait également aggraver sa peine, encore attendue, dans le cadre d'une procédure distincte pour fraude bancaire et fiscale, dont il a été reconnu coupable en août par un tribunal de Virginie. (afp/nxp)

Créé: 14.02.2019, 03h49

Articles en relation

Manafort a partagé des sondages avec un Russe

Etats-Unis L'ex-directeur de campagne de Trump, Paul Manafort, a partagé des sondages avec un Russe proche du renseignement. Plus...

Trump pourrait gracier Paul Manafort

Etats-Unis Le président américain n'exclut pas de gracier son ancien directeur de campagne, Paul Manafort, jugé coupable de fraude fiscale et bancaire. Plus...

Paul Manafort dément avoir rencontré Assange

Etats-Unis L'ancien directeur de campagne de Donald Trump a démenti mardi avoir secrètement rencontré le fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.