L'ex-maîtresse ne sera pas poursuivie pour harcèlement

Affaire PetraeusLe parquet fédéral américain a déclaré mardi qu'aucune poursuite ne serait engagée pour cyber-harcèlement contre Paula Broadwell, l'ex-maîtresse de David Petraeus.

David Petraeus avec sa biographe et ex-maîtresse Paula Broadwell, en juillet 2011.

David Petraeus avec sa biographe et ex-maîtresse Paula Broadwell, en juillet 2011.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien directeur de la CIA avait été poussé à la démission en novembre à la suite d'une liaison extraconjugale avec Paula Broadwell.

Paula Broadwell faisait l'objet d'une enquête pour des courriers électroniques anonymes de menace qu'elle était accusée d'avoir envoyés à une autre femme, Jill Kelley, dont elle était jalouse et à laquelle elle aurait ordonné de s'éloigner de David Petraeus.

Jill Kelley, amie de longue date de l'ancien général, avait signalé ces courriers au FBI en Floride, qui avait alors découvert que Paula Broadwell avait entretenu une liaison avec David Petraeus, provoquant la démission du directeur de la CIA.

Paula Broadwell, co-auteur d'une biographie du général Petraeus, fait également l'objet d'une enquête pour avoir conservé dans son ordinateur des informations confidentielles. On ignore dans l'immédiat si cette enquête se poursuit.

Rencontre en 2006

Cette affaire a aussi éclaboussé un autre général quatre étoiles, John Allen, le commandant des forces de l'Otan en Afghanistan, qui aurait eu une correspondance «déplacée» avec Jill Kelley, et dont la nomination à la tête du commandement de l'Otan a en conséquence été suspendue.

Paula Broadwell a rencontré pour la première fois Petraeus en 2006, lorsqu'après une carrière militaire elle étudiait à Harvard. Le général américain lui avait alors donné sa carte, lui proposant son aide. Quatre ans plus tard, elle se trouvait en Afghanistan et transformait son mémoire en une biographie du général intitulée «All In», parue au début de l'année. (afp/nxp)

Créé: 18.12.2012, 20h27

Articles en relation

La femme à l'origine du scandale Petraeus n'est plus consule

Affaire Séoul a annoncé avoir démis de ses fonctions de consule honoraire de Corée du Sud aux Etats-Unis Jill Kelley. Cette femme est au coeur du scandale qui a poussé le directeur de la CIA David Petraeus à la démission. Plus...

Les deux femmes ont effectué des visites à la Maison-Blanche

Affaire Petraeus Les deux femmes protagonistes du scandale qui a coûté sa place au chef de la CIA David Petraeus, ont effectué plusieurs visites à la Maison-Blanche depuis le début du mandat de Barack Obama en 2009. Plus...

Petraeus sort de son silence après sa démission

Témoignage L'ancien chef de la CIA sort vendredi de son silence en témoignant à huis-clos devant le Congrès américain sur l'attentat meurtrier du consulat de Benghazi en Libye le 11 septembre. Plus...

L'ex-maîtresse de Petraeus aurait «honte»

Etats-Unis Paula Broadwell dont la révélation de la liaison avait entraîné la démission du directeur de la CIA, ressent de la «culpabilité» et serait «anéantie» par l'affaire, a confié son frère à un tabloïd américain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.