L'ex-général Petraeus a tapé dans l’œil de Trump

Etats-UnisLe président-élu envisage la nomination de l'ancien directeur de la CIA pour diriger la diplomatie américaine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump a rencontré lundi l'ex-général David Petraeus, ancien directeur de la CIA. Le président américain élu s'est dit, sur Twitter, «très impressionné». Selon plusieurs médias, il envisagerait de le nommer à la tête de la diplomatie américaine.

Âgé de 64 ans, le militaire, qui a dû démissionner de la direction de l'agence centrale du renseignement en novembre 2012 en raison d'une relation extraconjugale, a également commandé les forces américaines en Irak et en Afghanistan. Le «soldat-intellectuel» («warrior-scholar») passé par l'académie militaire de Westpoint et l'université de Princeton, est considéré comme un expert de la lutte anti-insurrectionnelle.

Mais ses relations extraconjugales avec sa biographe Paula Broadwell ont terni sa réputation. Le général quatre-étoiles, qui avait reconnu à sa démission de la CIA un «inacceptable manque de jugement», a été condamné en avril 2015 à deux ans de mise à l'épreuve pour avoir transmis à sa maîtresse des documents confidentiels.

Romney et Giuliani sur les rangs

Dans une interview accordée la semaine dernière à la station de Radio 4 de la BBC, M. Petraeus a déclaré que si Donald Trump lui proposait un poste dans sa future administration, il l'accepterait. «Je viens de rencontrer le général Petraeus - ai été très impressionné!», a annoncé le président élu sur son compte Twitter à l'issue d'une heure d'entretien.

Selon son équipe de transition, Donald Trump s'est également entretenu avec Frances Townsend, qui fut conseillère à la sécurité intérieure de George W. Bush. D'autres noms circulent ces derniers jours pour le poste de secrétaire d'Etat, dont ceux de Mitt Romney, l'ancien candidat républicain à la Maison-Blanche en 2012, et Rudy Giuliani, ancien maire de New York et soutien indéfectible de la candidature du milliardaire new-yorkais.

Donald Trump devait d'ailleurs revoir mardi Mitt Romney, qui avait durement critiqué le magnat de l'immobilier pendant la campagne. Il s'entretiendra également avec le sénateur républicain du Tennessee, Bob Corker.

(afp/nxp)

Créé: 29.11.2016, 13h18

Un anti-Obamacare

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a nommé mardi comme ministre de la Santé Tom Price, un élu à la Chambre des représentants et farouche opposant à la réforme de l'assurance maladie Obamacare, bête noire des républicains. «Il est exceptionnellement qualifié pour mener à bien notre engagement d'abroger et remplacer Obamacare afin de donner à tous les Américains une couverture santé abordable et accessible», a déclaré Donald Trump, cité dans un communiqué.

Tom Price «est un féroce opposant au gaspillage du gouvernement», écrit l'équipe de transition du président élu.

«Il y a beaucoup à faire pour s'assurer que nous avons un système de santé qui fonctionne pour les patients, les familles et les médecins», a assuré Tom Price, âgé de 62 ans, selon le communiqué.

Articles en relation

Trump menace de mettre fin au dégel avec Cuba

Cuba Donald Trump mettra fin à l'accord de normalisation avec Cuba, si La Havane n'est pas disposée à conclure un «meilleur accord» pour les Cubains et les États-Unis. Plus...

Enquête sur des lettres islamophobes pro-Trump

Etats-Unis Elles ont été envoyées à des mosquées dans la région de Los Angeles et en Géorgie. Plus...

Trump dit avoir remporté le suffrage populaire

Etats-Unis Le président élu évoque des «millions de votes illégaux» après la polémique liée à la demande de recompter des voix. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.