L'ex-patron de Petrobras arrêté pour corruption

BrésilDepuis plus de trois ans, la justice brésilienne a mis au jour un vaste système de corruption impliquant l'élite politique.

Aldemir Bendine a été directeur de Petrobras de 2015 à 2016.

Aldemir Bendine a été directeur de Petrobras de 2015 à 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien directeur général du groupe Petrobras, Aldemir Bendine a été arrêté jeudi par la police brésilienne. Il est soupçonné d'avoir reçu d'importants pots-de-vin du géant brésilien du BTP Odebrecht.

Depuis plus de trois ans, la justice brésilienne a mis au jour un vaste système de corruption impliquant l'élite politique et les milieux d'affaires du pays dans le cadre de l'affaire dite «Lava Jato» («Lavage express»).

Aldemir Bendine a été directeur général de la compagnie pétrolière brésilienne Petrobras de 2015 à 2016. Auparavant, il avait occupé le même poste à la Banco do Brasil de 2009 à 2015.

Alors qu'il était à la tête de la Banco do Brasil, Aldemir Bendine a demandé 17 millions de réals (5,2 millions de francs) de commission pour avoir prolongé la durée d'un prêt à une filiale d'Odebrecht, apprend-on dans un communiqué du parquet. Toutefois, le conglomérat a refusé de lui payer cette somme.

«Pas éclaboussée»

Peu de temps avant de prendre ses fonctions chez Petrobras, Bendine a demandé un paiement de trois millions de réals à Odebrecht pour qu'elle ne soit «pas éclaboussée» par l'affaire Petrobras. Le groupe de BTP a accepté de payer le pot-de-vin en 2015, a révélé le parquet, sans préciser ce que Bendine aurait proposé d'éviter.

Après son départ de Petrobras, Aldemir Bendine a perçu en 2017 un autre paiement de trois millions de réals de la part d'Odebrecht pour des raisons non précisées. Cette arrestation est le dernier rebondissement né des témoignages de dirigeants d'Odebrecht, effectués dans le cadre d'un accord passé avec les services judiciaires américains et brésilien. Ces cadres ont ainsi reconnu avoir versé des dessous-de-table dans 12 pays dans le but de remporter des contrats. (ats/nxp)

Créé: 27.07.2017, 22h32

Articles en relation

Lula: «Pas de preuves pour me mettre en prison»

Brésil L'ancien président brésilien affirme que la justice ne trouvera rien pour le lier au scandale Petrobras. Il crie à la persécution. Plus...

Maduro aurait versé des pots-de-vin au Brésil

Scandale Petrobras Le président vénézuélien est soupçonné d'avoir financé la campagne de Chavez par des moyens frauduleux. Plus...

Un ex-directeur de Petrobras accuse Lula

Brésil L'ancien président aurait eu «pleinement connaissance» de l'existence du réseau de pots-de-vin chez Petrobras et l'aurait dirigé. Plus...

Lula accusé d'avoir dirigé le réseau de pots-de-vin

Brésil Un ex-dirigeant de Petrobras accuse l'ex-président d'avoir été à la tête du réseau de corruption autour du géant pétrolier. Plus...

Deux ex-dirigeants de Petrobras interpellés

Brésil Près de 31 millions de dollars aurait été reçus par les deux interpellés, accusés d'avoir truqué des marchés publics. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.