Passer au contenu principal

SyrieUne explosion sur une base aérienne fait 31 morts

Selon une ONG, une déflagration meurtrière aux causes «peu claires» s'est produite samedi sur un aéroport militaire du régime syrien.

Une femme a été tuée dimanche par des tirs du régime dans la région d'Idleb. C'est la première victime civile plus de trois jours après le début d'une trêve annoncée par Damas. (Dimanche 4 août 2019)
Une femme a été tuée dimanche par des tirs du régime dans la région d'Idleb. C'est la première victime civile plus de trois jours après le début d'une trêve annoncée par Damas. (Dimanche 4 août 2019)
Trente-et-un combattants des forces prorégime ont été tués samedi dans l'explosion de munitions sur un aéroport militaire du centre de la Syrie. (Samedi 3 août 2019)
Trente-et-un combattants des forces prorégime ont été tués samedi dans l'explosion de munitions sur un aéroport militaire du centre de la Syrie. (Samedi 3 août 2019)
OSDH
Les Syriaques sont aisément reconnaissables avec le tatouage de leur foi.
Les Syriaques sont aisément reconnaissables avec le tatouage de leur foi.
Facebook @Syriac Military Council
1 / 31

Trente-et-un combattants des forces prorégime ont été tués samedi dans l'explosion de munitions sur un aéroport militaire du centre de la Syrie, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Incident sécuritaire?

Plus tôt dans la journée, cette ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre, avait fait état de 12 membres des forces prorégime tuées.

Les causes de l'explosion à l'aéroport militaire d'Al-Chaayrate dans la province de Homs (centre) «ne sont toujours pas claires», a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Il pourrait s'agir, selon lui, d'un incident sécuritaire ou d'une explosion d'origine accidentelle.

Le bilan risque de s'alourdir en raison du nombre élevé de blessés, dont certains sont dans un état critique, a ajouté M. Abdel Rahmane.

De son côté, l'agence de presse officielle syrienne Sana a fait état d'un certain «nombre de morts», sans plus de précisions, imputant l'explosion à «une erreur technique durant le transport de munitions périmées».

Aéroport stratégique

L'aéroport militaire d'Al-Chaayrate est considéré comme l'un des plus importants en Syrie. Il abrite des combattants iraniens alliés au régime du président syrien Bachar el-Assad, selon l'OSDH.

Les Etats-Unis avaient frappé la base militaire d'Al-Chaayrate en avril 2017 au moyen de 59 missiles Tomahawk lors d'une opération en représailles à une attaque au gaz sarin attribuée par Washington au régime syrien.

L'attaque chimique sur la localité rebelle de Khan Cheikhoun (nord-ouest) avait fait plus de 80 morts civils, selon l'ONU et l'OSDH.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a tué plus de 370'000 personnes et poussé des millions d'autres à fuir leur foyer.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.