Passer au contenu principal

Une expo sur des terroristes divise le Danemark

Des artistes présentent en «martyrs» des auteurs d’attentat. L’expo ouvre aujourd’hui mais a déjà créé une forte polémique.

Des reproductions d’objets ayant appartenu aux frères Bakraroui, qui se sont fait sauter dans le hall de départ de Zaventem.
Des reproductions d’objets ayant appartenu aux frères Bakraroui, qui se sont fait sauter dans le hall de départ de Zaventem.
EPA

Peut-on «créer» sur tout? La question divise le Danemark depuis plusieurs semaines. Dans une exposition qui s’ouvre aujourd’hui à Copenhague, les auteurs des attentats du Bataclan, à Paris, en novembre dernier, et de l’aéroport de Bruxelles, en mars, sont en effet présentés comme des «martyrs». Ce projet curieux, intitulé Musée des martyrs, inspiré de celui de Téhéran, a suscité une grosse polémique et a même fait l’objet d’une plainte pénale, déposée par un élu, pour «apologie du terrorisme».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.