Passer au contenu principal

IsraëlL'ex-premier ministre Ehud Olmert reconnu coupable de corruption

Ehud Olmert a été jugé coupable de corruption en utilisant un organisme étatique afin de favoriser des prêts et des garanties officielles au profit de sociétés gérées par un ex-associé.

Ehud Olmert a été jugé coupable de corruption
Ehud Olmert a été jugé coupable de corruption
ARCHIVES, Keystone

L'ancien premier ministre israélien Ehud Olmert a été reconnu coupable de corruption dans une affaire et acquitté des mêmes charges dans deux autres affaires, a indiqué mardi la télévision publique israélienne.

Le Tribunal de district de Jérusalem statuera ultérieurement sur sa peine.

Ehud Olmert a été jugé coupable de corruption dans l'affaire dite du «Centre d'investissement», un organisme officiel à l'aide duquel il a favorisé des prêts et des garanties officielles au profit de sociétés gérées par Uri Messer, son ex-associé dans un cabinet d'avocats, alors qu'il était ministre du Commerce et de l'Industrie (2003-2006).

Ehud Olmert a en revanche été acquitté de deux autres chefs d'accusation, concernant le versement de pots-de-vin par un homme d'affaires américain et des fraudes comptables dans le cadre de collectes de fonds.

Les faits reprochés à Ehud Olmert remontent à l'époque où il était maire de Jérusalem (1993-2003), puis ministre de l'Industrie et du Commerce.

Devenu premier ministre en 2006 à la tête du parti centriste Kadima, Ehud Olmert a démissionné en septembre 2008 en disant vouloir se défendre des accusations portées contre lui. Il est resté au pouvoir en expédiant les affaires courantes jusqu'à son remplacement par Benjamin Netanyahu en mars 2009.

Près de 300 témoins

Dans l'affaire Morris Talansky, l'ancien chef de gouvernement était inculpé pour avoir reçu de cet hommes d'affaires juif américain des centaines de milliers de dollars en liquide afin de monnayer son influence en tant que ministre du Commerce et de l'Industrie.

Enfin, dans le dossier dit du «Rishon Tours», du nom d'une agence de voyages de Jérusalem, Ehut Olmert était accusé de s'être fait rembourser plusieurs fois au moins 17 voyages à l'étranger pour lui même et des membres de sa famille en présentant séparément des factures à l'Etat et à diverses organisations publiques de bienfaisance pour un seul et même voyage. Le jugement couvre quelque 700 pages et quelque 280 témoins ont été entendus.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.