Facebook bannit les pubs politiques étrangères

ThaïlandeLe réseau social Facebook va interdire les publicités politiques d'«entités étrangères» à l'approche des élections générales du 24 mars en Thaïlande pour éviter les manipulations.

Facebook est très populaire en Thaïlande où il compte 52 millions d'utilisateurs, selon le réseau social américain.

Facebook est très populaire en Thaïlande où il compte 52 millions d'utilisateurs, selon le réseau social américain. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans un message publié sur le réseau social, Facebook indique qu'il aidera à «protéger» le vote des Thaïlandais, le premier depuis le coup d'Etat de 2014. Il interdira temporairement les publicités émanant «d'entités étrangères qui sont de nature électorale». Le premier réseau social du monde va appliquer des principes qu'il a déjà instaurés aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou encore au Brésil. Au Nigeria, où l'élection présidentielle aura lieu le 16 février, et en Ukraine, où le premier tour est prévu pour le 31 mars, des mesures similaires ont été mises en oeuvre par le géant de l'internet.

Présidentielle américaine

Facebook est notamment accusé de ne pas avoir su détecter des campagnes de manipulation de l'électorat américain lors de la présidentielle de 2016, attribuées à la Russie. L'affaire Cambridge Analytica, le scandale de l'exploitation de données d'utilisateurs de Facebook à leur insu pour des fins politiques, a également terni sa réputation. «C'est une chose sur laquelle nous travaillons pour différentes élections dans le monde», a affirmé à l'AFP Katie Harbath, responsable de Facebook pour les élections. «Tout cela vise à s'assurer que nous surveillons les différents moyens par lesquels des acteurs néfastes pourraient tirer parti de notre plateforme».

Un réseau très populaire

Comme dans d'autres pays d'Asie du sud-est, Facebook est très populaire en Thaïlande où il compte 52 millions d'utilisateurs, selon le groupe américain. Le réseau social a notamment été utilisé depuis le coup d'Etat pour exprimer des voix dissidentes ou critiques, notamment de la part des exilés. (ats/nxp)

Créé: 31.01.2019, 16h20

Articles en relation

Facebook rassure la Bourse sur ses finances

Etats-Unis Le réseau social a bondi en Bourse mercredi après la publication de ses résultats rassurants. Plus...

Facebook payait pour espionner ses usagers

Etats-Unis La firme américaine avait payé certains de ses utilisateurs pour étudier leurs habitudes, et se défend de toute manipulation ou dissimulation. Plus...

Facebook veut mieux lutter contre les ingérences

Union européenne Le réseau social présentera fin mars de «nouveaux outils» pour lutter contre les ingérences lors des prochaines élections européennes fin mai 2019. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...