Facebook ne renoncera pas à la publicité ciblée

Réseau socialFacebook a déclaré mardi qu'il commencerait à solliciter la permission de ses utilisateurs européens concernant la manière dont les données sont utilisées. Mais il y a un bémol.

Un règlement de l'Union européenne va permettre de sanctionner les entreprises utilisant des données sans en référer à son possesseur.

Un règlement de l'Union européenne va permettre de sanctionner les entreprises utilisant des données sans en référer à son possesseur. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Facebook va continuer d'exiger de ses utilisateurs qu'ils acceptent les publicités ciblées dans le cadre de ses conditions d'utilisation. Une mesure qui permettra au réseau social de conserver son modèle économique en dépit d'une nouvelle réglementation européenne sur la vie privée.

Le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), qui entrera en vigueur le mois prochain dans l'UE, rend les entreprises internet passibles d'amendes en cas de collecte ou d'utilisation des informations personnelles des utilisateurs sans leur consentement.

Rob Sherman, responsable adjoint à la sécurité chez Facebook, a déclaré mardi que le réseau social commencerait à solliciter cette semaine la permission de ses utilisateurs européens concernant la manière dont les données sont utilisées, mais il a ajouté qu'il ne serait pas possible de refuser le marketing ciblé. «Facebook est un service financé par la publicité», a-t-il dit lors d'une conférence de presse au siège du groupe.

Limiter les données

Les utilisateurs de Facebook seront en mesure de limiter le type de données que les annonceurs utilisent pour cibler leurs emplacements, a-t-il poursuivi, avant néanmoins d'insister: «Toutes les publicités sur Facebook sont ciblées dans une certaine mesure, ce qui est également le cas pour la publicité traditionnelle».

Concrètement, l'utilisateur devra cliquer soit sur le bouton «accepter et continuer» sur certaines pages spécifiques pour poursuivre sa navigation, soit sur «gérer la configuration des données». Aucun bouton «refuser» ne figurera sur ces pages, des «permission screens», selon des copies d'écran montrées par Facebook aux journalistes. (ats/nxp)

Créé: 18.04.2018, 13h47

Articles en relation

Facebook promeut la protection des données

Scandale Facebook a fait lundi la promotion d'une nouvelle réglementation européenne sur la protection des données, se payant une page de publicité dans plusieurs journaux européens. Plus...

UE: Facebook doit «coopérer pleinement»

Cambridge Analytica La Commission européenne est revenue jeudi sur la tourmente dans laquelle se trouve plongé le célèbre réseau social. Plus...

Zuckerberg: «C'était mon erreur et je suis désolé»

Facebook Critiqué pour avoir été laxiste sur la protection des données, le patron du réseau social s'est exprimé devant le Sénat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.