La faim menace dans les prisons haïtiennes

HaïtiCertaines prisons ne sont plus approvisionnées à cause de la contestation contre le président Moïse et des barricades.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs établissements pénitentiaires d'Haïti n'ont plus de quoi nourrir les détenus, alertent les organisations de défense des droits humains. Les difficultés d'approvisionnement sont causées par des barricades dressées sur les principaux axes depuis le début de la contestation contre le président.

«Il y a des prisons où il n'y a plus de nourriture: la prison civile de Jérémie, la prison civile de Mirebalais. Il y a des risques que des prisonniers meurent de faim», s'inquiète Marie Rosy Auguste Ducena du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) en citant l'exemple de deux établissements situés respectivement dans le sud-ouest et le centre d'Haïti.

Plusieurs membres de la communauté humanitaire ont confirmé l'urgence, à laquelle aucune réponse n'a encore été fournie par l'ONU et les ONG, se désolent-ils. «C'est une situation qui relèverait du mandat de la CICR, mais elle n'est plus présente à Haïti depuis deux ans», a regretté un employé du secteur.

Les plus surpeuplées au monde

Dans le contexte de crise politique qui perdure à Haïti depuis deux mois, la suspension quasi totale du transport empêche les proches des détenus d'apporter des provisions en prison, une pratique habituelle pour pallier les rations déjà ordinairement insuffisantes.

Les prisons haïtiennes sont les plus surpeuplées au monde avec un taux moyen d'occupation dépassant les 400%, ne laissant en moyenne que 0,7 mètre carré par détenu, quand les normes internationales recommandent un minimum de quatre mètres carrés par personne.

Des manifestations sont régulièrement organisées dans les principales villes d'Haïti depuis plusieurs mois pour exiger la démission du président Jovenel Moïse, un départ du pouvoir qu'une majorité de secteurs de la société haïtienne considère désormais comme la première étape à la sortie de crise. (ats/nxp)

Créé: 01.11.2019, 01h47

Articles en relation

Haïti: situation humanitaire inquiétante

Crise politique L'ONU s'inquiète de problèmes de santé et de malnutrition en Haïti où le mouvement de contestation contre Jovenel Moïse s'étend. Plus...

Haïti: deux morts en marge de manifestations

Caraïbes Un homme est mort lynché en marge de manifestations à Port-au-Prince dimanche tandis qu'un autre a été tué par balle. Plus...

Haïti: manifestation contre le président

Caraïbes La colère populaire contre le président haïtien Jovenel Moïse s'est une nouvelle fois exprimée dimanche dans les rues de la capitale. Plus...

Haïti: «On en a tous marre»

Manifestation La population a faim, ne peut vivre et les enfants ne vont pas à l'école. Les Haïtiens en ont marre de leur gouvernement. Ils ont manifesté pacifiquement dimanche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.