Passer au contenu principal

Texas24 ans de prison pour l'incendie d'une mosquée

Un homme a écopé de 24 ans de prison pour avoir incendié une mosquée au Texas, en janvier 2017, sans faire de victime.

Plus d'un million de dollars ont été récoltés pour reconstruire la mosquée, dont la réouverture a eu lieu en septembre.
Plus d'un million de dollars ont été récoltés pour reconstruire la mosquée, dont la réouverture a eu lieu en septembre.
USA TODAY

Un homme de 26 ans reconnu coupable d'avoir mis le feu à une mosquée au Texas en janvier 2017 a été condamné mercredi à plus de 24 ans de prison, a annoncé le ministère américain de la Justice dans un communiqué.

Marq Perez avait été reconnu coupable par un jury en juillet dernier de crime aggravé par une motivation à caractère raciste, pour avoir incendié le Victoria Islamic Center, une mosquée située à Victoria, au sud du Texas.

Au procès, un témoin qui était avec lui la nuit de l'incendie a décrit la façon dont M. Perez avait utilisé un briquet pour enflammer des papiers à l'intérieur de la mosquée. Il a précisé que Marq Perez avait mis le feu à la mosquée parce qu'il voulait «envoyer un message». D'autres témoins ont également précisé au procès qu'il employait souvent des insultes islamophobes.

«La condamnation d'aujourd'hui démontre que les crimes de haine raciale ne seront pas tolérés», a indiqué Edward Michel, agent du FBI en charge du dossier, cité dans le communiqué. «Tout le monde dans ce pays a le droit de croire en toute liberté sans craindre la violence», a abondé John Gore, adjoint par intérim au ministère de la Justice. «Cet accusé a terrorisé la communauté musulmane à Victoria», a-t-il poursuivi.

Quand Marq Perez a appris que cette communauté avait levé de l'argent pour reconstruire la mosquée, il a confié à un témoin qu'il incendierait à nouveau la mosquée si elle était rebâtie, selon le communiqué du ministère.

L'incendie de cette mosquée a provoqué une immense solidarité internationale: plus d'un million de dollars ont été récoltés pour la reconstruire, venant de donateurs de plus de 90 pays. Elle a rouvert en septembre.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.