Un alpiniste polonais retrouvé mort sur le Mont-Blanc

ChamonixL'alpiniste confirmé était recherché depuis une semaine.

Un alpiniste polonais perd la vie sur le Mont-Blanc.

Un alpiniste polonais perd la vie sur le Mont-Blanc. Image: Archives/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un alpiniste polonais de 40 ans, disparu depuis une semaine, a été retrouvé mort ce lundi midi 1er juin sur le massif du Mont-Blanc à 3250 mètres d'altitude, a-t-on appris auprès du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.

L'homme, qui voulait tenter l'ascension du toit de l'Europe occidental, a été retrouvé mort sous le glacier de Bionnassay, au pied du Dôme du Goûter.

La trace de l'alpiniste avait été perdue à 5h du matin le lundi 25 mai, jour où il avait été aperçu pour la dernière fois par des témoins avec lesquels il avait passé la nuit à l'abri Vallot (4362 mètres d'altitude). Ce sont ces mêmes témoins qui avaient donné l'alerte.

Appel à témoins

De niveau «confirmé», il s'était élancé avec un ami dans l'ascension du Mont-Blanc (4810 mètres) vendredi 22 mai.

Son compagnon de cordée, moins aguerri, avait finalement rebroussé chemin deux jours plus tard lors d'une première halte décidée par le duo en raison du mauvais temps.

Le PGHM de Chamonix avait lancé un appel à témoins pour tenter de le retrouver, après plusieurs reconnaissances infructueuses en hélicoptère.

(afp/nxp)

Créé: 01.06.2015, 19h07

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.