Un bambin apporte une grenade à la maternelle

SuèdeUn petit Suédois est arrivé avec une grenade à la main dans une école maternelle de Kristianstad. Il l'avait trouvée sur un terrain d'entraînement militaire.

Les autorités ont confirmé qu'il s'agissait d'une grenade «dangereuse».

Les autorités ont confirmé qu'il s'agissait d'une grenade «dangereuse». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un petit Suédois a provoqué une belle frayeur en apportant à l'école une grenade trouvée sur un terrain d'entraînement militaire, a-t-on appris mercredi auprès des autorités locales.

Les faits se sont produits mardi, quand l'enfant scolarisé dans une école maternelle de Kristianstad (sud), est arrivé avec une grenade à la main. L'un des éducateurs a alors repéré l'objet et contacté la police.

Sur place, les autorités ont réalisé qu'il s'agissait d'une grenade «dangereuse», trouvée cet été sur un terrain de tir militaire à Rinkaby, à une dizaine de kilomètres de Kristianstad.

«Nous ne savons pas quelle aurait pu être la portée des dégâts» en cas d'explosion, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police, sans préciser la nature exacte de l'engin, désamorcé par des démineurs. (afp/nxp)

Créé: 11.09.2019, 11h31

Articles en relation

La démonstration policière tourne mal

Bulgarie Une grenade a blessé trois enfants lors d'une démonstration policière à Silistra, en Bulgarie. Plus...

Grenade retrouvée dans des patates françaises

Hong Kong Une grenade allemande de la Première Guerre mondiale a été retrouvée à Hong Kong dans une cargaison de pommes de terre françaises destinées à la fabrication de chips. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...