Un Blanc tue 9 Noirs dans une église

Charleston (USA)Un jeune homme blanc a ouvert le feu mercredi soir dans une église fréquentée par les Noirs à Charleston en Caroline du Sud, aux Etats-Unis. La fusillade aurait fait 9 victimes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Neuf personnes ont été tuées par la fusillade survenue cette nuit (3 heures du matin en Suisse) dans cette église historique de fidèles noirs en Caroline du nord, à Charleston.

Selon le site internet de WGHP, la chaîne de télévision de Caroline du Nord, huit victimes sont décédées sur place à l'intérieur de l'église, et un blessé a succombé lors de son transport à l'hôpital. La police de Charleston a indiqué, sur son compte Twitter, être toujours à la poursuite du suspect, âgé d'environ 21 ans, glabre et portant un jean et des grosses chaussures La chaîne CNN, qui cite des responsables, a tout de suite fait état de plusieurs corps gisant dans l'église, mais n'ayant pas encore été identifiés. Les télévisions locales montraient plusieurs ambulances près de l'église (voir notre galerie photos ci-dessus) ainsi qu'un important déploiement policier.

Une arrestation

Les télévisions ont également montré un jeune homme qui pouvait correspondre au signalement, menotté et encadré par deux officiers de police, mais celle-ci a indiqué sur le réseau Twitter qu'elle continuait à chercher un suspect, de 21 ans environ, comme le montre son Tweet ci-dessous.

La fusillade s'est produite vers 21 heures locales (3 heures du matin en Suisse), a précisé la police, dans l'une des plus vieilles églises noires de la ville, l'Emanuel African Methodist Episcopal Church.

Malgré un très important déploiement des forces de l'ordre, y compris des moyens aériens, il n'avait toujours pas été retrouvé quelque trois heures trente après le drame.

Emoi politique

La gouverneure de Caroline du sud Nikki Haley a appelé à la prière «en soutien aux victimes de cet acte incompréhensible».

Jeb Bush, le républicain candidat à la présidentielle et qui devait se rendre à Charlotte pour un meeting électoral, a lui aussi indiqué sur son compte Twitter (ci-dessous), que «nos pensées et nos prières vont aux individus et aux familles touchées par les tragiques événements de Charleston».

«Des nouvelles terribles de Charleston - mes pensées et mes prières sont avec vous tous», a aussi twitté Hillary Clinton (ci-dessous), candidate démocrate à la présidentielle, qui était en réunion électorale à Charleston mercredi.

(ats/nxp)

Créé: 18.06.2015, 07h05

Articles en relation

Tirs contre des policiers de Ferguson: un suspect inculpé

Tensions raciales L'arrestation et l'inculpation d'un homme suspecté d'être l'auteur de tirs contre deux policiers de Ferguson, théâtre de violences après la mort d'un jeune Noir l'été dernier, a été annoncée. Plus...

Les tensions se manifestent de nouveau à Ferguson

Etats-Unis Après que deux policiers aient été blessés à la fin d'une manifestation, une centaine de jeunes s'est rassemblée devant le poste de police. Alors que des habitants ont organisé une veillée aux chandelles. Plus...

Un autre policier blanc disculpé après la mort d'un Noir

New York Le grand jury de New York a décidé de ne pas poursuivre un autre policier blanc impliqué dans la mort d'un Noir en juillet dernier. Comme à Ferguson, des protestations ont immédiatement éclaté. Plus...

«Je resterai un nègre où que j’aille»

Etats-Unis A Ferguson, la décision de ne pas poursuivre le policier qui a abattu Michael Brown reflète le quotidien de la plupart des manifestants. Plus...

Policiers formellement inculpés pour avoir tué un Noir

Baltimore Les bavures des policiers blancs ont ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.