Le bus percute un abribus à Ottawa: 3 morts

CanadaUn bus a percuté un abribus à Ottawa, tuant trois personnes et en blessant 23 autres, vendredi soir.

Les secours sur les lieux de l'accident à Ottawa. (11 janvier 2019)

Les secours sur les lieux de l'accident à Ottawa. (11 janvier 2019) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un autobus à deux étages de la ville d'Ottawa a percuté vendredi le toit d'un abribus, tuant trois personnes et en blessant 23 autres, a annoncé le maire de la capitale du Canada. Au moins onze personnes étaient hospitalisées dans un état critique.

Des images diffusées par les télévisions canadiennes montraient qu'une grande partie du niveau supérieur de l'autobus avait été arrachée sous la violence du choc, tandis que des secouristes utilisaient des échelles pour évacuer les blessés acheminés par de nombreuses ambulances vers les hôpitaux locaux, dans un froid glacial.

La police a indiqué que l'accident s'était produit à l'heure de pointe de fin d'après-midi. La police tentait en soirée d'établir les causes de l'accident. Un témoin cité par le quotidien Ottawa Citizen a évoqué un possible dérapage de l'autobus sur une plaque de glace avant qu'il ne percute l'abribus.

Le chauffeur de l'autobus a été arrêté et devait être interrogé, a souligné le chef de police d'Ottawa, sans donner plus de détails. Deux des trois victimes étaient à bord de l'autobus, l'autre sur le quai de la station Westboro, a-t-il précisé. (ats/nxp)

Créé: 12.01.2019, 02h36

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.