Conductrice condamnée pour un arrêt sur l'A1

SuisseUne automobiliste s'était arrêtée durant plusieurs secondes sur la voie médiane de l'autoroute. Un camion avait été contraint de freiner en urgence.

La recourante roulait sur un tronçon à trois voies de l'A1 dans la région de Berne.

La recourante roulait sur un tronçon à trois voies de l'A1 dans la région de Berne. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation d'une conductrice qui s'était arrêtée durant plusieurs secondes sur la voie médiane de l'autoroute. La femme voulait s'engager sur la voie de droite où la circulation était embouteillée.

La recourante, qui roulait sur un tronçon à trois voies de l'A1 dans la région de Berne, avait commencé par doubler à près de 100 km/h un semi-remorque en empruntant la deuxième voie de dépassement. Elle était ensuite revenue sur la chaussée du milieu et avait ralenti jusqu'à l'arrêt afin de s'insérer dans la colonne de véhicules qui roulait en accordéon sur la voie de droite.

Le camion avait été contraint de freiner en urgence et d'éviter la voiture. Devant la Cour suprême du canton de Berne, la conductrice avait écopé de 20 jours-amendes à 50 francs avec sursis et d'une amende de 250 francs pour violation grossière des règles de la circulation.

Négligence grossière

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral confirme la décision de la justice bernoise. Cette dernière estimait que, par sa manoeuvre, la femme avait agi de manière grossièrement négligente et créé un risque concret d'accident.

Comme l'instance précédente, la Cour de droit considère que la conductrice aurait dû continuer sa route sur la voie du milieu aussitôt qu'elle avait remarqué que le trafic était bloqué sur la chaussée de droite. Elle aurait dû s'accommoder du détour par la sortie suivante et de cette perte de temps. (arrêt 6B_917/2019 du 10 février 2020) (ats/nxp)

Créé: 26.02.2020, 12h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.