Découverte d'un bébé congelé en France

IsèreUn bébé a été retrouvé mort dans le congélateur d'un appartement à Moirans, en Isère, par le compagnon d'une femme âgée de 28 ans qui a été placée en garde à vue.

La jeune femme infanticide a été placée en garde à vue.

La jeune femme infanticide a été placée en garde à vue. Image: Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le concubin de la mère du nourrisson a fait cette découverte dimanche en ouvrant le congélateur de l'appartement que le couple partageait dans le centre-ville de Moirans.

«La jeune femme a été placée en garde à vue. Elle est en train d'être entendue», a indiqué à l'AFP le procureur de la République à Grenoble, Jean-Yves Coquillat.

«Il s'est interrogé toute la journée de lundi et n'y tenant plus, il est allé le dire aux gendarmes ce (mardi) matin», a expliqué Jean-Yves Coquillat, en parlant du concubin.

Les gendarmes se sont rendus au domicile du couple, mardi matin mais n'ont pas trouvé de bébé. La jeune femme les a alors conduits à l'endroit où elle l'avait jeté, «dans une haie d'un hameau de Moirans, à 2 ou 3 km» de son domicile, a précisé le procureur.

Assistante familiale

Le bébé sera autopsié mercredi. «Apparemment, il s'agit d'un nouveau-né», selon Jean-Yves Coquillat.

La jeune femme n'avait aucun antécédent judiciaire. Actuellement en congé maladie, elle exerce la profession d'assistante familiale. Cette femme, déjà mère de deux enfants de 2 et 8 ans, qu'elle a eus avec un autre homme, connaissait son concubin actuel depuis neuf mois.

Le procureur n'a pas souhaité donner plus de précisions sur les raisons invoquées par la jeune mère. «Elle est en train de s'expliquer. On en saura plus demain (mercredi)», a-t-il affirmé.

Le couple habitait un appartement situé à quelques dizaines de mètres de la mairie, au-dessus d'une librairie-papeterie, dans une rue très commerçante de Moirans.

Aucun des voisins interrogés n'a souhaité répondre aux questions des journalistes mardi après-midi. Et les commerçants du quartier disaient ne pas connaître le couple.

Cette affaire survient peu de temps après la révélation d'une affaire semblable qui avait suscité beaucoup d'émotion dans l'Ain.

Le 24 mars dernier, les corps de deux nouveau-nés congelés avaient été découverts dans le congélateur d'une maison d'Ambérieu. Leur mère, qui avait avoué les avoir tués, avait déjà été condamnée en 2002 à 18 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat d'un premier nourrisson.

En décembre 2011, un nouveau-né avait également été retrouvé dans le congélateur d'une maison de Vichy dans l'Allier. La mère, qui avait avoué avoir accouché seule dans sa baignoire en 2008, avait été interpellée dans le Var et mise en examen pour homicide volontaire. (afp/nxp)

Créé: 23.04.2013, 21h21

Google Map

Articles en relation

Mère infanticide: le procureur requiert la prison à vie

Procès Le procureur a requis la prison à vie contre la mère de famille qui a tué son bébé en 1999 et ses deux jumeaux en 2007 à Horgen (ZH). L'accusation demande que la femme suive un traitement ambulatoire. Plus...

L'autopsie confirme la noyade des bébés congelés

Ain L'autopsie réalisée sur les deux nouveaux-nés, retrouvés congelés au domicile de leur mère à Ambérieu (Ain), a confirmé ses aveux selon lesquels ils avaient été noyés. Plus...

La mère avoue avoir noyé et congelé ses deux bébés

France Après la découverte dimanche de deux nouveau-nés dans le congélateur d'une maison dans l'Ain, la mère, déjà condamnée à quinze ans de réclusion pour l'assassinat d'un premier nourrisson en 2002, a avoué les avoir noyés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...