Deux hôtesses de l'air trafiquaient de la cocaïne

FranceSix personnes, dont deux hôtesses d'Air France, ont été mises en examen, soupçonnées d'avoir participé à un trafic de drogue entre les Antilles et la métropole.

Image: ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ces six personnes, dont cinq sont membres d'une même famille, ont été mises en examen le 22 mai pour importation, transport, détention de produits stupéfiants et association de malfaiteurs, a précisé cette source, confirmant une information de France TV Info. Quatre ont été placées en détention provisoire, dont une des hôtesses âgées de 42 ans, deux sous contrôle judiciaire.

L'affaire débute en avril avec un renseignement anonyme qui conduit à l'ouverture par le parquet de Paris d'une enquête préliminaire confiée à la brigade des stupéfiants. Lors d'une perquisition dans un appartement de la région parisienne, 36 kilos de cocaïne, 100'000 euros et du matériel pour conditionner la marchandise sont retrouvés. Huit personnes sont interpellées en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise, six sont déférées devant un juge.

Les trafiquants présumés s'approvisionnaient en Martinique et en Guadeloupe, et récupéraient la marchandise à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), d'après une source proche de l'enquête.

Ce n'est pas la première fois qu'une quantité importante de cocaïne transite par des vols Air France.

En avril, cinq personnes ont été mises en examen et écrouées après la découverte de 45 kilos de cocaïne cachés dans des valises en soute d'un vol Air France Rio-Paris.

En novembre 2015, peu après les attentats de Paris, 41 kilos de poudre blanche avaient été interceptés à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, dans la soute à bagages d'un appareil de la compagnie en provenance de Saint-Martin (Antilles).

En 2015, la douane française a saisi une quantité record de près de 17 tonnes de cocaïne, soit 2,5 fois plus qu'en 2014.

sde-rb/mra/kp

(afp/nxp)

Créé: 26.05.2016, 14h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.