Trois Suisses meurent dans un accident en Bolivie

DrameUn bus qui circulait en direction de La Paz a été victime d’un grave accident samedi. Au moins neuf personnes seraient décédées, dont trois Suisses.

Trois Suisses sont morts dans un grave accident de bus en Bolivie.

Trois Suisses sont morts dans un grave accident de bus en Bolivie. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) confirme le décès de trois ressortissants suisses suite à un accident de bus survenu samedi 30 août en Bolivie dans la région de Challapata.

Le DFAE précise dimanche soir que sa «représentation à La Paz est en contact avec les autorités locales, qui sont compétentes pour enquêter sur les causes de l'accident. Il annonce cependant ne pas pouvoir fournir, pour des questions de protection des données et des personnes, d'autres informations.

«Le président de la Confédération Didier Burkhalter exprime sa profonde sympathie aux proches de ces victimes», ajoute le DFAE, qui les soutient dans le cadre de la protection consulaire.

Excès de vitesse

L'accident s'est produit samedi à 8h30 heure locale (15h30 en Suisse), peut-être en raison d'un excès de vitesse, selon la police. Le véhicule de la compagnie Trans Turismo gagnait La Paz depuis la région de Uyuni.

Des touristes italiens, australiens et péruviens, ainsi que le conducteur du bus, seraient également décédés. Une vingtaine de passagers, dont une majorité d'étrangers, auraient par ailleurs été blessés et transportés à l'hôpital de la ville d'Oruro. (ats/nxp)

Créé: 31.08.2014, 11h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.